Collections

Le Musée d’art et d’histoire figure parmi les trois plus grands musées suisses. Encyclopédique, il abrite une collection variée, fruit de la réunion de plusieurs fonds muséaux et de dons de collectionneurs ou de fondations. Peintures, sculptures, estampes et dessins, livres, objets archéologiques et historiques – dont des bijoux, des montres et des émaux, des textiles, des icônes, des meubles ou de l’argenterie – permettent de voyager à travers le temps et d’explorer les grandes étapes des civilisations occidentales.

Le parfum du lys de l’Annonciation

Une annonce faite à Marie très codifiée

La première salle du nouvel accrochage, consacrée à l’art européen du XVe au XVIe siècle, présente une majorité d’œuvres issues d’un contexte sacré. C’est le cas de ce diptyque – diptyque tout au moins en apparence – peint à l’huile sur bois vers 1511, à quatre mains, par deux artistes florentins Mariotto Albertinelli et Fra Bartolomeo, comme l’indique la marque de leur signature commune et l’inscription en bas du panneau droit.

Continuer la lecture…

Abou Simbel

Les célèbres temples dans les archives d‘Édouard Naville

Le Musée d’art et d’histoire conserve plusieurs centaines de documents d’archives (dessins, photographies, textes, coupures de presse) ayant appartenu à l’égyptologue et archéologue genevois Édouard Naville (1844-1926) et à sa femme Marguerite Naville (1853-1930). Parmi ces archives, il existe une série de clichés de la fin du XIXe et du début du XXe siècle signés P(ascal) Sebah, célèbre atelier photographique opérant au Proche-Orient.

Continuer la lecture…

Quand un «Bouquetin» se fait siège

Un fauteuil signé Yves Boucard entre dans les collections

Imaginez un bouquetin fièrement campé sur ses pattes arrière observant au loin le panorama qui s’étend devant lui. Imaginez à présent que ce dernier s’élance depuis un rocher escarpé et qu’un artiste décide de s’inspirer à la fois de sa force et de son agilité pour le sculpter dans le bois. Le fauteuil Bouquetin créé en 2000 par le Suisse Yves Boucard figure cette transformation d’un animal alpin en objet du quotidien. Il est le fruit d’un regard attentif porté sur un environnement vivant et d’une volonté de rendre l’habitat aussi poétique qu’étonnant. Le Musée d’art et d’histoire a le privilège de recevoir en donation ce siège qui prend place au deuxième étage de la Maison Tavel. Il s’agit de la première œuvre de cet artiste à entrer dans les collections.

Continuer la lecture…

Représenter l’intérieur

Édouard Vuillard et le décoratif

Les représentations d’intérieurs sont fréquentes dans la production des nabis, groupe d’artistes fondé en France autour de 1888. Le Musée d’art et d’histoire conserve quelques œuvres de plusieurs de ses membres, notamment Félix Vallotton et Édouard Vuillard, dont les intérieurs diffèrent stylistiquement.

Continuer la lecture…

« Le Baptême de Jésus » de Francis Danby

Une scène biblique pour un public calviniste

Dans le parcours du nouvel accrochage de la collection Beaux-Arts, une salle est consacrée au paysage genevois de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle. L’émergence de la peinture de paysage sous les pinceaux de Jacques-Laurent Agasse, de Wolfgang Adam Töpffer ou encore de Pierre-Louis De la Rive, fortement inspirée par la peinture hollandaise, se caractérise par une forte présence de figures se livrant à toutes sortes d’activités, le paysage peinant à exister pour lui-même et à s’affranchir de la scène de genre. Chez Töpffer, sa prédominance est revendiquée, tandis que chez De la Rive, particulièrement dans son Mont-Blanc vu de Sallanches, elle devient anecdotique, la représentation de la montagne dominant le sujet.

Continuer la lecture…