Collections

Le Musée d’art et d’histoire figure parmi les trois plus grands musées suisses. Encyclopédique, il abrite une collection variée, fruit de la réunion de plusieurs fonds muséaux et de dons de collectionneurs ou de fondations. Peintures, sculptures, estampes et dessins, livres, objets archéologiques et historiques – dont des bijoux, des montres et des émaux, des textiles, des icônes, des meubles ou de l’argenterie – permettent de voyager à travers le temps et d’explorer les grandes étapes des civilisations occidentales.

Dix milliards d’années

La collection d’horlogerie du MAH à l’honneur

La collection d’horlogerie réunie au MAH connaît un statut original: à l’heure actuelle, elle ne dispose pas d’espaces permanents. Les œuvres se retrouvent dès lors mobilisées, dans les salles et lors de présentations temporaires, pour agir comme contrepoids ou révélateur de certains traits d’art ou faits d’histoire.

Continuer la lecture…

L’éveil culturel au MAH

L’initiative Lapurla à l’origine d’un projet-pilote au MAH

Le MAH, l’association Kaléidoscope et la Coccinelle ont uni leurs forces pour un projet pilote en faveur de l’éveil culturel des tout-petits laissés en marge de la vie artistique, dans le cadre l’initiative Lapurla.

Continuer la lecture…

La ferronnerie d’art à l’honneur au MAH

La donation Wanner et autres trésors

 À la faveur du geste prodigue des descendants d’Edmond Wanner (1898-1965)1, un ensemble remarquable de ferronneries de style Art déco, qui meublait la demeure familiale de l’entrepreneur genevois, est venu enrichir, en 2021, la collection du Musée d’art et d’histoire.

Continuer la lecture…

La Perse à Genève

La collection d’art persan de Jean Pozzi

Jean Pozzi (1884-1967), ministre plénipotentiaire de France en Iran et en Égypte, a légué sa collection de peintures persanes au Musée d’art et d’histoire de Genève (MAH) à l’automne 1966. Exposée pour la dernière fois en 1992, la collection Pozzi est aujourd’hui conservée au Cabinet d’arts graphiques du MAH (CdAg) et est désormais accessible via le site de la collection en ligne du musée. Ces trésors persans pourront contribuer de manière significative et durable aux études persanes lorsqu’ils seront connus et reconnus par le monde universitaire, les mécènes et le grand public.

Continuer la lecture…

Noblesse oblige!

Quand les caprices des princes influencent la facture instrumentale

Dans sa collection cachée d’instruments de musique, le MAH conserve de précieux témoignages des mœurs aristocratiques françaises du XVIIIe siècle. Les nobles se piquent alors de vie champêtre, jouent aux bergers d’Arcadie au son de la vielle à roue et de la musette. Dans le même temps, ils refusent la pratique du violon jugé trop populaire et contribuent par ce «snobisme» au développement du pardessus de viole qui permet d’en jouer le répertoire sans perdre de sa superbe.

Continuer la lecture…