La chope d’Isaac Faust d’après François Briot

Un fleuron de l’Edelzinn

Si pour nous aujourd’hui l’étain évoque surtout les traditionnelles «channes¹» ainsi que les divers plats et coupes encore fréquemment remis en guise de trophée ou de récompense, il fut un temps où ce matériau donna lieu à des œuvres d’exception, dignes de rivaliser avec les plus belles créations des orfèvres.

Continuer la lecture…

Du nouveau dans la salle des Armures

Un patrimoine à (re)découvrir !

Après avoir accueilli, dans le cadre du centenaire de la mort de Ferdinand Hodler (1853-1918), un accrochage sur le thème du guerrier suisse, la salle des Armures fait l’objet d’aménagements qui rafraîchissent l’écrin historique de la collection d’armes anciennes. Le plus genevois des peintres suisses y reste à l’honneur, puisque c’est désormais l’une de ses toiles qui reçoit le visiteur: un monumental Guerrier à la hallebarde de la série des vingt-six «figures de Suisses» réalisées par Hodler pour l’Exposition nationale de 1896 à Genève. Quant au carton préparatoire pour La Bataille de Morat, ultime œuvre historique à laquelle l’artiste ait travaillé entre 1915 et 1918, il bénéficie d’un emplacement à sa mesure, au-dessus de la porte conduisant à la salle d’honneur de Zizers. La représentation de cette retentissante victoire helvétique renoue ainsi, d’une certaine façon, avec sa destination d’origine, puisqu’elle devait prendre place dans la salle d’armes du Musée national suisse à Zurich, face à la fresque de La Retraite de Marignan1.

Continuer la lecture…

Autour d’une armure miniature de la collection Revilliod

Du jouet princier à la «curiosité»

L’exposition consacrée par le musée Ariana à son fondateur, Gustave Revilliod (1817-1890), présente un large panorama des collections encyclopédiques réunies par le mécène genevois. C’est l’occasion de découvrir des objets inédits et parfois inattendus, aujourd’hui répartis dans plusieurs institutions de la Ville de Genève, dont le Musée d’art et d’histoire. Au nombre de ceux-ci figure un petit «modèle d’armure en acier¹» haut d’une soixantaine de centimètres, transféré en 1940 de l’Ariana à la collection d’armes anciennes du MAH [fig. 1].

Continuer la lecture…

La dague suisse (Schweizerdolch), une arme typiquement helvétique

Gros plan sur l’un des fleurons de l’exposition Hodler et le guerrier suisse

L’exposition Hodler et le guerrier suisse qui se tient jusqu’au 3 mars à la salle des Armures du MAH propose un accrochage original de trois toiles à caractère historique. Face aux œuvres du peintre, une cinquantaine de pièces de la collection d’armes anciennes du musée permettent d’évoquer l’équipement du combattant confédéré des XVe et XVIe siècles [fig. 1]. Parmi celles-ci figure l’une des rares armes spécifiquement helvétiques: la dague suisse.

Continuer la lecture…

Hodler et les armets savoyards de l’Escalade

Une série de croquis réalisés à l’ancien Arsenal de Genève

Le Cabinet d’arts graphiques du Musée d’art et d’histoire a la chance de conserver 241 carnets de croquis de la main de Ferdinand Hodler (1853-1918). Couvrant les années 1877 à 1918, soit quasiment toute sa carrière, ces fascicules apportent un précieux témoignage sur le processus créatif de l’artiste et sur ses sources d’inspiration. La publication récente¹ de cet exceptionnel ensemble a mis au jour de nouveaux éléments sur les liens entretenus par le peintre d’origine bernoise, établi en 1872 à Genève, avec l’événement historique le plus marquant de son canton d’adoption: l’Escalade. La vaine tentative du duc Charles-Emmanuel Ier de Savoie (1562-1630) de s’emparer de la ville par surprise, dans la nuit du 11 au 12 décembre 1602, devait en effet durablement marquer la mémoire des Genevois.

Continuer la lecture…