Anne Baezner

Collaboratrice scientifique – Horlogerie. émaillerie, bijouterie et miniatures

Anne Baezner, titulaire d'un diplôme HES de l'Ecole supérieure des arts appliqués de Genève, est collaboratrice scientifique au Musée d'art et d'histoire depuis 1997. Elle est attachée aux collections d'Horlogerie, d'émaillerie, de bijouterie et de miniatures, dont elle assure l'inventaire scientifique et la conservation dans les dépôts. Recherches et publications, expertises et coordination de travaux de restauration participent de son quotidien. Parmi les expositions auxquelles elle a contribué, citons "Parures au quotidien" (MAH, 2007-2008), "Décor, design et industrie, Les Arts appliqués à Genève" (MAH, 2010), et "L'Horlogerie à Genève, Magie des métiers, trésors d'or et d'émail" (Rath, 2011-2012).

Horlogerie: figure coquine d’une Valentine

Un œil dans les réserves V

Comme un périscope inversé qui plongerait dans les tréfonds de l’iceberg muséal, la rubrique «Un œil dans les réserves» propose de dévoiler régulièrement quelques petits trésors du patrimoine genevois. Certains objets restent en effet dans l’ombre des chefs-d’œuvre exposés en salles et mènent une existence d’objets d’étude dans le grand conservatoire que sont les réserves du musée. Afin qu’ils ne tombent pas dans l’oubli, ils sont ici mis en lumière par un détail ou une anecdote et démontrent qu’un objet, même très simple, a une histoire à raconter et peut émerveiller.

Continuer la lecture…

Le mystère de la boîte en argent

Un œil dans les réserves IV

Comme un périscope inversé qui plongerait dans les tréfonds de l’iceberg muséal, la rubrique «Un œil dans les réserves» propose de dévoiler régulièrement quelques petits trésors du patrimoine genevois. Certains objets restent en effet dans l’ombre des chefs-d’œuvre exposés en salles et mènent une existence d’objets d’étude dans les réserves du Musée d’art et d’histoire. Afin qu’ils ne tombent pas dans l’oubli, ils sont ici mis en lumière par un détail ou une anecdote et démontrent qu’un objet, même très simple, a une histoire à raconter et peut émerveiller.

Continuer la lecture…

Une mosaïque microscopique

Un œil dans les réserves III

Comme un périscope inversé qui plongerait dans les tréfonds de l’iceberg muséal, la rubrique «Un œil dans les réserves» propose de dévoiler régulièrement quelques petits trésors du patrimoine genevois. Certains objets restent en effet dans l’ombre des chefs-d’œuvre exposés en salles et mènent une existence d’objets d’étude dans les réserves du Musée d’art et d’histoire. Pour qu’ils ne tombent pas dans l’oubli, l’intention est ici de mettre en lumière un détail ou une anecdote et de montrer qu’un objet très simple peut tout de même émerveiller.

Continuer la lecture…

Gros plan sur la micromosaïque

Héritière de la mosaïque, elle est l’art de la minutie

Tout d’abord grande, puis micro, la technique de la mosaïque est présente dans de multiples cultures depuis plus de 6000 ans, avec des ramifications sur les quatre continents. Les premières mosaïques voient le jour en Mésopotamie au 4e millénaire avant notre ère; elles sont alors constituées d’un simple assemblage de galets de pierre, choisis pour leur forme et leur teinte. La juxtaposition d’éléments naturels pour créer des motifs s’est tout naturellement imposée comme l’une des premières formes d’expression artistique. Avec le temps, les méthodes se sont affinées, diversifiées: les Sumériens introduisent l’utilisation de la terre cuite rouge, blanche ou noire, puis les Grecs celle des pierres ornementales et du verre. Le nuancier s’étend et le fini s’aplanit, permettant un raffinement toujours plus grand.

Continuer la lecture…

Une étrange amulette

Un œil dans les réserves II

Comme un périscope inversé qui plongerait dans les tréfonds de l’iceberg muséal, la rubrique «Un œil dans les réserves» propose de dévoiler régulièrement quelques petits trésors du patrimoine genevois. Certains objets restent en effet dans l’ombre des chefs-d’œuvre exposés en salles et mènent une existence d’objets d’étude dans les réserves du Musée d’art et d’histoire. Pour qu’ils ne tombent pas dans l’oubli, l’intention est ici de mettre en lumière un détail ou une anecdote et de montrer qu’un objet très simple peut tout de même émerveiller.

Continuer la lecture…