Une rentrée sous le signe du dialogue

Née du désir des musées et de l’école de créer des ponts entre leurs deux mondes, la médiation culturelle a aujourd’hui fortement élargi son audience et son champ d’action. Les MAH ne contredisent pas ce constat. Initialement regroupés dans un «bureau pédagogique», les guides puis médiateurs culturels se sont d’abord concentrés sur les classes avant que leurs activités ne s’ouvrent à d’autres publics. À cet égard, l’évolution de l’intitulé donné à ce secteur (accueil du public puis médiation culturelle) est parlant. Les médiateurs culturels des MAH programment aujourd’hui des activités hors du temps scolaire pour enfants ou pour adultes, des concerts et des ateliers danse au musée, des visites en tous genres; ils produisent des audioguides, proposent des outils multimédia et alimentent nos plateformes sur les réseaux sociaux…

Des liens historiques à préserver

Les médiateurs culturels ne doivent –et ne souhaitent– cependant pas oublier leurs origines et les liens qui les rattachent à l’école. Le public scolaire, part relativement importante de la fréquentation du musée, demeure un public-cible pour nos institutions: plus de 13% au MAH sur l’année scolaire 2011-2012, près de 11% sur l’ensemble des Musées d’art et d’histoire. Évidemment, sa prétendue «captivité» le désigne comme tout acquis… Or rien ne l’est jamais. C’est pourquoi l’objectif commun des médiateurs et des équipes pédagogiques demeure le développement de l’enfant et de ses connaissances, mais surtout de ses capacités d’observation, de comparaison, d’analyse, d’interprétation et de sa sensibilité artistique.

De nouveaux outils pour communiquer et engager le dialogue

À l’heure de la mise en place du Plan d’études romand (PER), les Musées d’art et d’histoire ont souhaité aller au-devant des enseignants à travers deux nouveaux outils. Le premier, un programme pédagogique annuel, permet désormais de consulter l’ensemble des propositions de visites, associées à des recommandations de niveaux scolaires adaptés. À ce jour, vingt-deux thèmes de visites dans nos collections permanentes sont décrits dans ce document qui s’adresse aux enseignants de tous les niveaux: découverte du musée, approfondissement d’une salle, d’une période ou d’une civilisation, exploration d’un thème transversal… La diversité de l’offre se trouve ici relayée. L’étape suivante –fortement utile aux enseignants, du moins nous l’espérons– sera de mettre en évidence, en étroite collaboration avec le DIP, les liens entre les sujets proposés et les objectifs pédagogiques du PER. En complément de ce programme permanent de visites figure également un descriptif des expositions temporaires.

Second outil de cette rentrée, ce blog! Et plus précisément la rubrique consacrée à l’activité pédagogique du musée, destinée à devenir un lieu de dialogue entre enseignants et médiateurs culturels. Elle sera régulièrement alimentée par des articles présentant des œuvres, des salles du musée ou encore des thématiques spécifiques, précieux outils pour accompagner les classes et les professionnels de l’éducation dans leur usage des MAH.

Mais qui dit réseaux sociaux dit aussi échange. Nous espérons vivement que cette rubrique recueillera retours, remarques, suggestions et questions de la part des enseignants. Nous souhaitons en effet que ces pages deviennent très rapidement le signe tangible d’une co-construction des projets, si chère aux médiateurs!

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Pédagogie
Mots clés: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *