Relief Magnin © MAH Genève, photo: Phil Schutz

Une pièce de théâtre à la MaisonTavel

Une valse pour Genève tourne autour du Relief Magnin

Après le Palais Eynard, exceptionnellement ouvert au public pour l’occasion, c’est la Maison Tavel qui accueille la Compagnie du Tard pour sa pièce historique et humoristique Une valse pour Genève entraînant ainsi le spectateur dans les coulisses du Congrès de Vienne. Cette proposition théâtrale s’inscrit dans le programme de rendez-vous entourant l’exposition Devenir suisse.

Les coulisses de l’histoire

Dans une mise en scène adaptée, intégrant l’exceptionnel décor que constitue le Relief Magnin exposé dans les combles, le spectacle permet en un peu plus d’une heure de comprendre les enjeux de l’entrée de Genève dans la Confédération: désenclavement du territoire, querelles religieuses en filigrane et contexte international.

Dans les pas de Jean-Gabriel Eynard, de sa jeune épouse Anna et de l’oncle de cette dernière, Charles Pictet de Rochemont, le spectateur assiste au Congrès de Vienne comme si il y était… Pas aux rencontres officielles, non, mais au jeu politique là où il se joue véritablement: dans les salons et les salles de bal. Les industrieux calvinistes genevois se font violence dans cet univers de fête et de superficialité pour plaider la cause de leur petite cité qui, comme le rappelle Talleyrand, n’est pas «à l’ordre du jour»!

valse_2

Genève en vedette

Les combles de la Maison Tavel constituent un espace très éloigné d’un théâtre traditionnel et un défi pour le metteur en scène Thierry Roland. Pas de frontalité, pas de frontières nettes entre espace scénique et espace de jeu. Mais il donne la possibilité de mettre en vedette la véritable héroïne de la pièce: Genève.
Cette Genève d’avant la destruction des fortifications, si elle n’est pas tout à fait celle de 1815 (les quais ayant été aménagés et des ponts jetés d’une rive à l’autre) n’en est pas moins le décor de la première partie de la pièce, évoquant l’histoire de notre cité de la Révolution à la Restauration. Une scène d’anthologie, qui se déroule dans le salon des Pictet, aborde du reste la question épineuse des fortifications et pose l’hypothèse de leur destruction future!

Rire avec un grand H

Une valse pour Genève from thierry piguet on Vimeo.

Une valse pour Genève achèvera sans doute de convaincre tous les sceptiques du grand intérêt de notre Histoire – ne serait-ce que pour mieux comprendre notre présent. La Vis Comica, la «force comique», est ici un moyen plus qu’une fin en soi car la rigueur historique, sous couvert de légèreté, est bien là. Même le titre – un anachronisme dans la mesure où la valse n’a pas encore droit de cité dans les salons à l’époque du Congrès de Vienne – se voit mis en perspective au fil du récit!

Infos pratiques
Une valse pour Genève par la Compagnie du Tards, mise en scène Thierry Roland
Avec Virginie Janelas, Laurent Annoni, Rémy Boileau, Patrick Reves, Thierry Roland
Jeudi 21 mai et vendredi 22 mai à 19h dans les combles de la Maison Tavel
20CHF/15CHF, gratuit pour les moins de 18 ans
Réservations au 0041 22 418 25 00 ou adp-mah@ville-ge.ch

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Vie du Musée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>