Une photographe du MAH à l’honneur

Flora Bevilacqua, lauréate 2015 du concours Les Photographies de l’année

Portrait, paysage, nature morte, nu… Souvent, au cours de leur carrière, les photographes développent une passion particulière pour l’une ou l’autre de ces catégories. Depuis qu’elle a rejoint l’atelier photo du MAH en 2004, Flora Bevilacqua se consacre, en collaboration avec Bettina Jacot-Descombes, à la reproduction des œuvres et des objets d’art issus des différentes collections de l’institution qui tous, par leurs dimensions, leur matériau ou leur fragilité, imposent des contraintes techniques spécifiques constituant autant de défis relevés au quotidien avec talent.

Portrait de Flora Bevilacqua

Portrait de Flora Bevilacqua

Mais parallèlement à sa carrière au musée, Flora Bevilacqua s’investit dans des projets artistiques qui lui permettent de conjuguer sa passion pour son métier à celle des espaces naturels, ses thèmes privilégiés étant les paysages et la faune. Concentrant l’essentiel de son travail sur l’observation attentive et sensible du monde qui l’entoure, son exigence la porte à cerner ses sujets au plus près de leur vérité; c’est pourquoi, à l’heure du tout numérique, elle a choisi de privilégier les instants pris sur le vif, son but étant de parvenir à des images pas, ou très peu, retravaillées.

C’est cette recherche personnelle qui vient d’être récompensée par le premier prix de la catégorie Paysage du concours Les Photographies de l’année, organisé par l’APPPF (Agence pour la Promotion de la Photographie Professionnelle en France), dont la 7e édition s’est déroulée au Mans, à l’abbaye de l’Épau, le 20 mars dernier. Ce concours, ouvert à tous les photographes de la francophonie, s’est imposé comme l’un des rendez-vous majeurs de la profession.

Le jury, séduit par l’originalité et la délicate harmonie d’un cliché à l’atmosphère énigmatique, a choisi de primer une vue du Vatnajökull, le plus grand glacier d’Islande, ramenée d’un récent voyage.

Flora Bevilacqua, La langue glacière Flàajökull, au sud du Vatnajökull (« glacier des lacs »), Islande, 2014, photo primée

Flora Bevilacqua, La langue glacière Flàajökull, au sud du Vatnajökull (« glacier des lacs »), Islande, 2014, photo primée

Pour faire suite à cette distinction professionnelle, la lauréate a été invitée à présenter une sélection de huit tirages dans le cadre de l’exposition «Photographies à ciel ouvert» qui sera inaugurée le 16 mai prochain dans le parc de l’abbaye de l’Épau. Quant à l’exposition réunissant l’ensemble des images figurant au palmarès du concours, parrainée par le Conseil régional de la Sarthe, elle sera accueillie par les festivals photo de Dax (6 juin – 26 juillet), de Barro (BarrObjectif, 20-28 septembre), de Cholet (Quinzaine de la Photographie, 17 octobre – 1er novembre) et du Château de La Loupe (26 septembre – 11 octobre), avant de terminer son parcours dans le cadre prestigieux du Salon de la Photo de Paris, qui se tiendra à la Porte de Versailles du 5 au 9 novembre 2015.

À Voir Profession Photographe, no 11, mars-avril 2015, numéro spécial « Photographies de l’année »

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Vie du Musée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *