Tout Jean-Pierre Saint-Ours

Le catalogue élaboré par Anne de Herdt enfin disponible en version numérique

«En 1972, le Conseil de l’Europe a organisé une exposition à Londres, L’Âge du néoclassicisme. En arrivant à la Royal Academy, j’ai découvert dans la salle d’honneur le Tremblement de terre de Jean-Pierre Saint-Ours, la version monumentale de 1799, qui était accroché entre Le Songe d’Ossian d’Ingres et La Mort de Marat de David. Il m’a semblé qu’il fallait étudier cet artiste qui était totalement méconnu et dont on connaissait très peu l’oeuvre.» 

Depuis ses débuts, la conservatrice émérite Anne de Herdt n’a eu de cesse de mettre en valeur l’école genevoise, méconnue et négligée à une époque où l’impressionnisme régnait en maître. C’est lors d’un stage au Cabinet des dessins du musée du Louvre qu’elle découvre la grande qualité des dessins de cette école sur laquelle elle a depuis mené un travail de mise en valeur (qu’elle qualifie «de fourmi»). Cette vocation lui a ouvert les portes des collectionneurs genevois, lesquels avaient souvent hérité de fonds datant du XVIIIe siècle et étaient ravis de voir l’intérêt que suscitaient ces œuvres de famille. La collection du Cabinet des dessins du Musée d’art et d’histoire s’est d’ailleurs largement étoffée à cette époque, grâce à de nombreux dons.

Page extraite de l’ouvrage d’Anne de Herdt, Jean-Pierre Saint-Ours 1752-1809. Catalogue de l’oeuvre peint et des sujets dessinés mythologiques, historiques et religieux, Musée d’art et d’histoire, Genève, 2019 ©MAH

L’artiste néoclassique genevois Jean-Pierre Saint-Ours tient une place particulière dans ce travail mené par Anne de Herdt, qui a lui a notamment consacré un colloque et une rétrospective au Musée d’art et d’histoire en 2015. «Saint-Ours est un dessinateur très original et talentueux et c’est par l’entremise des dessins que j’ai appris à la connaître et l’admirer», explique-t-elle. Heureux aboutissement d’années d’investigation dans les collections privées et publiques du monde entier, le catalogue de l’œuvre peint et des sujets dessinés mythologiques, historiques et religieux de l’artiste compilé par la conservatrice  et édité par le MAH paraît aujourd’hui sous forme exclusivement numérique. Richement illustré avec des images sur lesquelles le lecteur peut zoomer, cet ouvrage aborde les grande périodes de la carrière de l’artiste (« 1769-1780 Paris »; « 1781-1786 Italie »; « 1786-1792 Prisme »; « 1792-1808 Fables ») et inclut une bibliographie sélective.

Bénéficiant du soutien de la Fondation Leenards, cet  ouvrage est disponible en accès gratuit sur la plateforme e-helvetica.ch, site abrité par la Bibliothèque nationale suisse.

 

Anne de Herdt, Jean-Pierre Saint-Ours 1752-1809. Catalogue de l’oeuvre peint et des sujets dessinés mythologiques, historiques et religieux, Musée d’art et d’histoire, Genève, 2019.

Accès gratuit sur e-helvetica.ch

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Collections.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *