La visite au musée doit avant tout être un plaisir. Partant de cette exigence, les médiatrices et médiateurs du MAH s’efforcent de favoriser le lien entre les publics et les objets présentés. Ils sont donc attentifs à proposer un panel d’activités et d’outils pouvant répondre aux attentes de tous.

Visites pour petits et grands, en français, allemand et anglais, ateliers, conférences, dimanches thématiques, audioguides, visites tactiles, parcours-découverte, contes, concerts ou spectacles de danse faisant écho aux collections… les propositions sont (presque) infinies!

Jeune baigneur étendu sur la grève

Un tableau aux multiples identités

Le Jeune baigneur étendu sur la grève fut longtemps considéré comme le pendant de la Nymphe couchée dans la campagne et comme la seule figure masculine du peintre Camille Corot (1796-1875). Cette œuvre, datée autour de 1860, présente une signature «Corot» dans l’angle inférieur droit. Malgré cet élément, en 2004, le spécialiste de l’artiste Martin Dieterle écarte l’œuvre de la production du peintre français pour l’attribuer à Barthélemy Menn (1815-1893)1. L’attribution de cette œuvre fait pourtant, aujourd’hui encore, l’objet de nombreux questionnements.

Continuer la lecture…

Le MAH entre en scène !

Quand le spectacle se déroule au musée

Le visiteur du Musée d’art et d’histoire peut être motivé par toutes sortes d’ambitions: la délectation, la découverte, la recherche, la connaissance, la rencontre, le questionnement… L’équipe de la Médiation culturelle s’applique à répondre à ses attentes avec un programme riche et varié et tente même de provoquer la surprise avec des propositions inédites et originales.

Continuer la lecture…

«Des mots, des mots, des mots»

Stefano Boccalini, La raison entre les mains

En découvrant l’exposition à la Maison Tavel, La raison entre les mains, Hamlet aurait sans doute à nouveau exprimé sa désillusion en prononçant sa fameuse réplique: «Words, words, words». Et à juste titre, car une trentaine de mots occupent les espaces du bâtiment historique. Mais les vocables de Stefano Boccalini  ne pointent pas l’insignifiance des signes placés côte à côte, comme le suggérait le célèbre personnage de Shakespeare; au contraire, en présentant des mots libérés des contraintes syntaxiques, l’artiste italien interroge leur potentialité sémantique en la doublant d’une remarquable valeur esthétique. Principalement composés de grandes lettres sculptées dans le bois, brodées, tissées de fils de coton ou de fibres végétales, ils sont disposés dans les salles et recoins de la demeure genevoise. Leur transformation en œuvres d’art est le résultat d’une étroite collaboration entre Stefano Boccalini et des artisans d’une région alpine du nord de l’Italie. Le fruit de ces échanges privilégiés est présenté pour la première fois au public à la Maison Tavel, du 1er avril au 27 juin 2021.

Continuer la lecture…

Ambiances musicales

Elvett en résidence au MAH

Le MAH souhaite soutenir et encourager les artistes, dont l’activité a été suspendue à cause de la pandémie, en les accueillant le temps d’un projet. Dans les pas de Brigitte Rosset, Joséphine de Weck et Perrine Berger, le groupe genevois Elvett était dans les salles à la mi-avril. Au cours de cette résidence d’une semaine, le duo Lyn M. et Alain Frey a réalisé une série de cinq compositions à retrouver bientôt sur les réseaux sociaux du musée.

Continuer la lecture…

Divagations

Joséphine de Weck et Perrine Berger en résidence

Le MAH souhaite soutenir et encourager les artistes, dont l’activité a été suspendue à cause de la pandémie, en les accueillant le temps d’un projet. Après Brigitte Rosset en février, l’écrivaine et comédienne Joséphine de Weck et la musicienne Perrine Berger ont passé une semaine dans les salles au début du mois d’avril. Au cours de cette résidence, elles ont réalisé une série de six podcasts, où le texte et la musique se répondent et parlent des œuvres de manière inédite.

Continuer la lecture…