Sculptures !

À la découverte du musée en mouvement

Qu’ont en commun le Penseur d’Auguste Rodin et l’empereur Trajan en Diomède? Les trois tonnes d’un Ramsès II  en granodiorite et la finesse de l’ivoire de la Léda de James Pradier? Le travail d’un Alberto Giacometti et celui d’un Praxitèle? La sculpture! Qu’elles soient de bois, de bronze ou même d’or, les sculptures du Musée d’art et d’histoire ne laissent en tout cas pas de marbre.

Nouveau dossier pédagogique

Pour inviter les classes à les découvrir et à parcourir le musée à leur rencontre, la médiation culturelle a développé un dossier pédagogique d’un nouveau genre. Autour de cinq propositions de parcours, cet outil propose différentes thématiques de visites en fonction de l’âge des élèves, de la 1P au Secondaire II, et des objectifs poursuivis par l’enseignant. Sortant des sentiers battus, les statues ne sont pas présentées par date de réalisation ni par provenance ; elles sont ici reliées au fil de parcours originaux qui englobent toute la diversité des collections du musée.

Ainsi, un parcours du plus petit au plus grand format, un deuxième autour des matières et techniques et un troisième jalonné d’histoires proposent aux élèves et aux enseignants de découvrir la statuaire par des approches différentes. Comment fait-on de la sculpture? Avec quels moyens? Que racontent ces statues?

Les parcours permettent de susciter une rencontre originale avec l’objet de musée. La sculpture ne s’appréhendant que très mal en photo, le musée permet de se rendre compte de ses dimensions, de sa matérialité et parfois même de ses sons.

À ces visites s’ajoute le parcours classique allant de Ramsès II à Moore en passant par Praxitèle, Canova, Rodin et Giacometti. Un grand condensé d’histoire de l’art à travers des œuvres célèbres, dont on pourra apprendre la manière dont elles ont intégré les collections du Musée d’art et d’histoire. L’occasion aussi de parler copies romaines d’originaux grecs, tirages de bronzes, installation d’œuvres dans un lieu par l’artiste et d’embrasser le domaine vaste de la sculpture de l’Antiquité à aujourd’hui.

Vénus et Adonis, par Antonia Canova ©MAH, photo : M. Sommer

Bouger comme une statue

Enfin, contre toute attente… le parcours en mouvement! Car si par essence la sculpture est fixe, le visiteur de musée ne l’est pas. En se mettant en mouvement, il peut la voir autrement. Ce n’est qu’en tournant autour de Vénus et Adonis de Canova que l’on découvre le détail qui change tout… C’est aussi en essayant de prendre la pose d’un Ramsès II totalement symétrique que l’on réalise qu’il est loin des proportions réalistes du corps humain. Que dire encore du déséquilibre qui touche toute personne essayant d’imiter l’Apollon sauroctone de Praxitèle?  Nul besoin d’être un expert en histoire de l’art pour comprendre à quoi sert l’arbre sur lequel il s’appuie! Des plus jeunes qui découvrent la sculpture à travers leur corps aux plus grands qui prennent conscience de ce qu’est de l’art en 3D, la mise en mouvement est efficace pour tous.

Visite devant l’Apollon sauroctone d’après Praxitèle ©MAH, photo : M. Sommer

Des fiches d’œuvres complètent ces cinq parcours pour en savoir plus sur les sculptures les plus importantes et les plus représentatives de la collection. Et comme la visite commence et se poursuit en classe, le dossier comprend aussi des suggestions d’activités à faire avant et après la visite au musée. Enfin, l’équipe de médiation culturelle développe des offres à destination de classes spécialisées ou inclusives pour permettre à l’ensemble des enfants de découvrir le MAH avec du matériel spécifique. N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressés.

Les enfants devant la Muse tragique d’Auguste Rodin ©MAH, photo : M. Sommer

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *