La Pêche miraculeuse (détail), (1444), Konrad Witz.

Pêche miraculeuse au MAH

Aujourd’hui: 1er avril! Les poissons se pêchent dans la presse, sur les ondes… et même jusqu’au Musée d’art et d’histoire. Plongeon dans les collections à la rencontre de quelques spécimens.

Commençons en salle romaine où l’exposition permanente 1001 deniers de la République permet d’apercevoir un très beau «denarius serratus», nom scientifique d’une espèce de denier argenté dont la tranche est découpée en dents de scie. Sur l’avers de cette pièce, la nymphe marine Amphitrite, suivie de près par un cortège de menu fretin, tourne le dos à Neptune, son époux, représenté sur l’autre face, brandissant le trident à la tête d’un bige d’hippocampes…

« Denier serratus », (argent). Rome, 75-51 av. J.-C. (Illustration des deux faces)(N° inventaire : CdN 2001-1501)

«Denier serratus», (argent). Rome, 75-51 av. J.-C. (Illustration des deux faces) © MAH, photo: S. Crettenand. inv. CdN 2001-1501

À quelques brasses de là, en salle grecque, dans une vitrine consacrée à la Lucanie – ancienne région du sud de l’Italie – vous vous arrêterez devant une céramique dans laquelle une raie et quelques mollusques frétillent joyeusement: une véritable bouillabaisse qui vous rappellera – selon l’humeur du moment – tantôt les «mers poissonneuses» sur lesquelles erra Ulysse (Odyssée, IX, vv. 82-83), tantôt la richesse des mosaïques pompéiennes ou encore «les poissons nageant dans un Euripe de sauce» servis par Trimalcion à ses convives lors d’un banquet célèbre (Satyricon¸ XXXVI).

«Plat à poissons», terre cuite. Apulie, 340-330 av. J.-C. © MAH, photo: A.Longchamps.  inv. HR 0197

Les réserves piscicoles du MAH étant aussi inépuisables que variées, vous découvrirez dans les collections égyptiennes une palette à fard ichtyomorphe datant de la période Nagada II. S’inspirant de la faune nilotique (tortue, hippopotame, oiseau…), elle sert d’abord à broyer le fard, avant de devenir également un objet commémoratif. Quant au poisson plat dont la palette reprend la forme, son identification reste incertaine. Serait-ce cette fameuse et tant redoutée perche du Nil? À moins qu’il ne s’agisse plutôt d’«un de ces poissons crus séchés au soleil» dont parle Hérodote dans son livre consacré à l’Egypte (II, 77)?

« Palette à fard. » Schiste vert. Nagada II, 3600-3300 av. J.-C. (N° inventaire : D 1048.)

«Palette à fard», schiste vert, Nagada II, 3600-3300 av. J.-C. © MAH, photo: A. Arlotti, inv. D 1048

Vous préférez les poissons du lac aux poissons de rivière? Alors quittez les profondeurs des collections archéologiques et gagnez la salle d’honneur de Zizers; une truite vous y attend! La médaille sur laquelle elle figure, frappée par le célèbre graveur Domaine Dassier (1641-1719), réunit le Petit Conseil de Genève et la Vénérable Compagnie des Pasteurs autour dudit salmonidé servi sur une table ronde. Nous sommes le 12 janvier 1701 et la République de Genève célèbre dans un même élan le Nouvel An et l’adoption du calendrier grégorien.

 « Médaille dite “de la Truite”», Domaine Dassier. Genève, 1701. (N° inventaire : CdN 001297)

«Médaille dite “de la Truite”», Domaine Dassier, Genève, 1701, © MAH, photo: Y.Siza, inv. CdN 001297

La plongée touche à sa fin: la surface est proche. À l’étage des Beaux-Arts, sur le retable de Konrad Witz, Pierre et les apôtres remontent leur filet: pour eux aussi la pêche est miraculeuse!

Texte de Jean-Quentin Haefliger, Mémorant en histoire ancienne

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Collections.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>