MuséeTransat © MAH, photo: Mike Sommer

Nuit des musées

D’exquises expériences

Durant cette 3e Nuit des musées genevoise placée sous le slogan des « Exquis musées » et suivie le lendemain par la Journée internationale des musées, les expériences gustatives, ludiques et insolites seront nombreuses. Au MAH, nous vous proposons notamment de faire une visite « chaises longues » et de goûter à l’ivresse du pianococktail.

Le musée en transat : MuséeTransat!

Une fois n’est pas coutume, vous pourrez découvrir le Musée d’art et d’histoire dans des transats. Confortablement installé-e , vous apprécierez le musée sous un angle nouveau, avec des vues insolites et décalées sur des œuvres. Des chaises longues ont en effet été disséminées dans huit différents lieux, invitant à un moment de détente et de bien-être contemplatif!

Vous pouvez les trouver en déambulant librement, mais vous pouvez aussi vous munir d’un parcours papier pour profiter pleinement de l’expérience. Et si vous souhaitez en savoir plus sur les objets choisis, des tablettes sont à votre disposition à chaque « étape », avec des informations audio sur l’œuvre à regarder.

MuséeTransat au Musée d'art et d'histoire © MAH, photo: Mike Sommer

MuséeTransat au Musée d’art et d’histoire © MAH, photo: Mike Sommer

Le Pianococktail au Musée d’art et d’histoire

Tout au long de l’année, le musée résonne grâce à la musique. De nombreux concerts valorisent sa collection d’instruments de musique anciens dont seule une petite partie est exposée aujourd’hui. Ils permettent aussi de mettre en perspective une problématique artistique à travers d’autres moyens d’expression et de faire du musée un espace privilégié de rencontres entre les arts et les publics.

C’est pourquoi, quand les musées deviennent exquis, la musique se déguste au MAH grâce à un instrument bien particulier : le pianococktail!

En 2005, la musicienne Géraldine Schenkel fait un rêve. Un rêve durant lequel elle joue du pianococktail. Mais cet instrument n’existe pas en dehors du monde romancé de Boris Vian dans L’Écume des jours. « À chaque note, dit Colin, je fais correspondre un alcool, une liqueur ou un aromate. »

Il n’existe pas encore, devrait-on dire… Car c’est sans compter le génie de son frère Nicolas Schenkel, le Colin du monde réel, qui réalise cette même année un premier modèle de pianococktail, avant de le reprendre pour le perfectionner en 2012.

Contrairement à l’instrument de L’Écume des jours, où le morceau joué dicte le cocktail, dans la version Schenkel, c’est le cocktail qui mène la danse et le jeu. Car, comme le souligne Nicolas, « dans le livre de Boris Vian, les résultats sont merveilleux mais, malheureusement, dans la réalité, les dosages sont souvent malvenus et les résultats très décevants ». Or le résultat se doit d’être bon, délicieux même! Géraldine devient donc spécialiste de la confection de cocktails, relève les quantités et compose des morceaux qui suivent les recettes : un peu plus de mi bémol pour le jus, moins de do majeur pour éviter trop de vodka… Elle pianote ses recettes comme les grands chefs manient la toque!

Géraldine Schenkel au Pianococktail

Deux génies donc et pour un but commun : la performance, la musique, une douce ivresse… À venir voir (et déguster) le samedi 16 mai lors de la Nuit des musées au Musée d’art et d’histoire!

Pianococktail

Illustration du Pianococktail

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Vie du Musée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>