Les fleurons historiques du MAH

Présentation exceptionnelle à l’occasion du 19e Grand Prix d’horlogerie de Genève

Le Musée d’art et d’histoire, dont les liens avec le milieu horloger sont historiques, s’associe pour la troisième année consécutive à la Fondation du Grand Prix d’horlogerie de Genève (GPHG) pour une présentation exceptionnelle du 2 novembre au 14 novembre dans les salles palatines. Cette manifestation invite à découvrir l’art horloger selon différentes périodes et perspectives et bénéficie de la participation de la Haute École d’Art et de Design de Genève (HEAD), des Watch Photo Awards et du Fine Watch Club.

Les montre en lice pour le Grand Prix présentées dans les salles palatines en 2018 ©Miguel Bueno

Le public pourra admirer les quatre-vingt-quatre montres-bracelets sélectionnées par un jury international pour la compétition annuelle, réparties en une douzaine de catégories et présentées hors vitrine. Depuis 2001, le concours du GPHG concentre les tendances du design, l’évolution des matières et des techniques, les influences des marchés… et illustre la diversité des créateurs. Les dix-huit Aiguilles d’or décernées sont à elles seules des témoins des (r)évolutions horlogères survenues depuis le début du XXIe siècle.

Trésors historiques, design contemporain et photographies

Pour faire écho à cette opportunité unique de lire l’évolution de la montre contemporaine, le MAH propose un florilège de ses collections d’Horlogerie, émaillerie, bijouterie et miniatures, des pièces historiques du XVIe siècle au XIXe siècle qui sont le reflet de la qualité des productions réalisées dans les ateliers genevois, suisses et européens – le premier mouvement de montre à une seule roue inventé par Pierre-François Gautrin, une pendule pyramidale décorative d’une grande précision ou encore une montre de poche à répétition signée Piguet & Meylan. Plusieurs de ces objets sont présentés en détail dans l’ouvrage récemment publié par le musée, Les Collections du Musée d’art et d’histoire.

Pendule pyramidale de précision, Le Génie et l’Expérience (Paris, 1819), par Abraham -Louis Breguet (1747-1823), horloger et Pierre-Philippe Thomire, fondeur; Mouvement de montre à une seule roue (Paris, 1796-1797) par Pierre-François Gautrin (1737-v. 1799); Montre savonnette en forme de papillon (Genève, v. 1800), par Esquivillon Frères & Dechoudens ©MAH, inv. AD 2561, 19176 et H 2001-28

Montre de poche Vue de Genève depuis Pregny (Genève, V. 1850), par Mouliné & Legrandroy; Montre de poche de répétition dite « chinoise » (Genève, v. 1820) par Piguet & Meylan, horlogers ©MAH, inv. H 2005-122 et H 2003-138

Cette exposition multi-facettes consacrée à la culture horlogère se poursuit avec la présentation de projets de diplôme inédits, élaborés en 2019 par les étudiants de la Chaire en Design horloger de la HEAD-Genève. Les visiteurs auront également le privilège de découvrir les soixante photographies de montres en lice pour les seconds Watch Photo Awards, concours lancé par une maison d’édition genevoise spécialisée en horlogerie de luxe (GMT Publishing) dont le lauréat toutes catégories sera désigné par le public. Enfin, le Fine Watch Club dévoile un projet sous forme de clin d’œil: «What time is it?» est la question posée par Karine Bauzin aux personnes qu’elle croise dans les rues du monde entier et qui résulte en une série de photographies parfois très surprenantes.

Cette manifestation exceptionnelle est à savourer sans contrainte de temps !

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Vie du Musée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *