Le MAH dans le monde

Ces oeuvres qui voyagent…

La rentrée 2017 s’annonce passionnante pour les projets internationaux du Musée d’art et d’histoire: Autriche, France, Italie, Espagne, États-Unis… Tant de lieux et de musées partenaires auxquels le MAH a concédé des prêts significatifs et avec lesquels il a développé des expositions d’envergure.

Rappelons tout d’abord que la sélection de peintures hollandaises et flamandes du XVIe et du XVIIe siècle poursuit sa tournée européenne: Pintura Flamenca i Holandesa del Museu de Ginebra est visible à partir du 5 octobre au CaixaForum de Lleida dans le cadre d’un partenariat qui unit le MAH à la Fondation La Caixa.

Ferdinand Hodler, Autoportrait, dit Autoportrait parisien, 1891
Huile sur panneau, 28,8 x 22,8 cm. Dépôt de la Fondation Gottfried Keller, Berne
©MAH, photo: B. Jacot-Descombes, inv. 1914-0027

Première rétrospective consacrée à l’artiste jamais réalisée en Autriche, Ferdinand Hodler. Elective Affinities from Klimt to Schiele est présentée au Leopold Museum de Vienne (13 octobre 2017 – 22 janvier 2018). Ce projet souligne l’influence du peintre genevois sur la vie artistique viennoise de son époque et le MAH a la fierté d’y participer avec trente-quatre œuvres de ses collections (peintures, mobilier et arts graphiques) qui dialoguent avec des pièces représentatives des courants de la Sécession viennoise.

Après New York et une première étape au Guggenheim Museum (30 juin – 4 octobre 2017), l’exposition Mystical Symbolism: The Salon de la Rose+Croix in Paris (1892-1897) voyage jusqu’à Venise et la Peggy Guggenheim Collection (28 octobre 2017 – 7 janvier 2018). Neuf estampes prêtées par le MAH y sont présentées, parmi lesquelles une série de bois gravés de Félix Vallotton.

Félix Vallotton, Le Beau soir, 1892
Xylographie Vélin crème, état unique, 357 x 488 mm (feuille); 232 x 311 mm (image) 
©MAH, inv. E65-0122

Tout juste inaugurée à l’Institut du monde arabe de Paris (26 septembre 2017 – 14 janvier 2018), avant de rejoindre le MUba Eugène Leroy de Tourcoing (22 février – 12 juin 2018), Chrétiens d’Orient. Deux mille ans d’histoire retrace la naissance des communautés chrétiennes du monde arabe ainsi que la constitution des Églises orientales et des patriarcats. Les collections du MAH y figurent à travers un ensemble d’objets emblématiques d’arts appliqués et d’archéologie.

Le Palazzo dei Pio de Carpi (Modène) accueille quarante-et-une xylographies pour l’exposition Baselitz Sottosopra. Xylografie dal Cabinet d’arts graphiques di Ginevra (15 septembre – 12 novembre 2017). Grâce à un accord passé avec l’institution italienne, les visiteurs du MAH pourront à l’avenir admirer un ensemble d’œuvres du peintre et graveur Hugo de Carpi (1486-1532).

Georg Baselitz, Rote Schwestern – Smyrna, 1994
Xylographie sur papier japon Kihosen, 69,9 x 99,7 cm (image); 74,5 x 104 cm (feuille) ©MAH, photo: A. Longchamp, inv. 2001-645

Enfin, un ensemble d’armes et d’éléments d’armures prend ses quartiers au Musée dauphinois à Grenoble, dans le cadre d’une année de programmation consacrée au militaire français François de Bonne de Lesdiguières (19 octobre 2017 – 16 juillet 2018).

Ces collaborations internationales permettent à notre institution non seulement d’accroître sa notoriété auprès d’un large public, mais également de renforcer ses liens avec des musées susceptibles de lui concéder d’importants prêts au profit de nos différents projets d’exposition.

Toutes les informations sur les expositions hors-les-murs et les prêts sont à retrouver sur le site du Musée d’art et d’histoire.

 

 

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Vie du Musée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *