salle "Janet Zakos" au rez-de-chaussée du MAH

La richesse de Byzance au MAH (I)

La civilisation byzantine fascine aujourd’hui par son histoire, sa longévité et son important témoignage matériel. Héritière de l’Empire romain d’Orient et de la culture grecque, elle a su maîtriser, non sans difficultés, la transition entre l’Antiquité tardive et le Moyen Âge, ainsi que s’adapter continuellement, par d’importantes réformes et transformations sociales, à de nouvelles conditions géopolitiques, économiques et culturelles. La situation géographique favorable de son empire, au carrefour de l’Europe et de l’Asie, a permis un développement rapide et certain de Constantinople, capitale au caractère cosmopolite et grande ville du monde chrétien médiéval. Tout au long du Moyen Âge, Byzance a représenté une référence pour l’Occident, avide de ses produits de luxe et de ses reliques. De même, elle a fasciné les mondes arabe et slave contemporains.

Calice en argent, VIe-VIIe siècles, © MAH, inv. AA 2004-257

La collection des antiquités byzantines du Musée d’art et d’histoire de Genève – en grande partie exposée dans les salles 10 et 11 du rez-de-chaussée – a été constituée principalement dans les années 1970 par des dons et des acquisitions sur le marché de l’art. Elle a ensuite été considérablement enrichie en 2004, par le legs Janet Zakos. Deux importants fonds s’y sont également ajoutés: plus de 300 poids de la donation Naville, ainsi que près de 500 sceaux qui proviennent d’un ensemble rassemblé par Georges Zacos, mari de Janet Zakos.

La qualité, la quantité et la diversité des objets qui la composent en font l’une des collections byzantines les plus remarquables d’Europe occidentale, notamment en raison de ses importantes pièces d’argenterie. Découverte en trois parties de ce patrimoine: après cette présentation générale des salles, suivront des coups de projecteur sur les bijoux, les miroirs et les céramiques.

Croix-reliquaire en argent partiellement doré, vers 1040, © MAH, photo: J.-M. Yersin, inv. AD 3062-1

De splendides objets en argent, en bronze ou en or, à fonction aussi bien civile que religieuse, s’offrent en effet aux yeux du visiteur. On découvre ainsi plusieurs croix de procession, des plats liturgiques, des calices, des encensoirs et des reliquaires, un remarquable ensemble de mains votives, des miroirs et des bijoux, des ustensiles pour l’éclairage et pour la cuisine, des serrures, des balances et des poids. La collection compte également de nombreuses céramiques et quelques reliefs sculptés. Parmi les tissus exposés figure une magnifique tenture, qui ornait probablement le fond de l’abside d’une église copte. Quant aux monnaies, elles nous offrent un parcours chronologique, tout comme les portraits impériaux qu’elles représentent.

Serrure de reliquaire ou d’armoire liturgique en bronze, VIe-VIIe siècles, © MAH, photo: B. Jacot-Descombes, inv. AD 8086

Ces objets sont un témoignage précieux des différents aspects de la civilisation byzantine à travers plus de mille ans d’histoire: la religion, l’art, le pouvoir civil et militaire, la vie quotidienne, l’économie et le commerce.

Texte écrit en collaboration avec Marielle Martiniani-Reber

 

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Collections
Mots clés: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>