La Nuit Antique

La Nuit Antique, le retour

Deuxième édition d’une manifestation genevoise qui fait la part belle aux arts et artisanats du passé

Bis repetita placent! Encouragés par le succès de l’année précédente et confiants dans l’intérêt que l’Antiquité continue de susciter, les organisateurs de la Nuit Antique ont décidé de renouveler l’expérience, dans une version «revue et augmentée». Cette nouvelle édition se déroulera le vendredi 15 et le samedi 16 avril, en différents points de la ville avec le parc des Bastions comme épicentre. Cette fois encore, le Musée d’art et d’histoire ne sera pas en reste. Une dizaine de classes de sixième primaire auront, par exemple, la chance de bénéficier d’une visite guidée des salles égyptienne, romaine, grecque ainsi que du lapidaire.

Et comme le hasard fait souvent bien les choses, ce weekend correspond également à celui des Journées européennes des métiers d’art, auxquelles Genève – et trois autres cantons romands – participe. À cette occasion, le MAH propose une visite-atelier autour de l’art de la mosaïque et des présentations mettant en exergue la pérennité de techniques ayant traversé les âges: poterie, travail du bois, du verre…

Non loin de là, le parc des Bastions abritera au même moment une foule d’artisans perpétuant ces talents millénaires. Sous l’œil toujours attentif des Réformateurs, les métiers et les arts de l’Antiquité tiendront une place d’honneur. Permettant ainsi à chacun de prendre conscience des acquis techniques que nos ancêtres nous ont légués.

Pierre-Alain Capt, potier-archéocéramiste, au travail durant l’édition 2015 de la Nuit Antique © Nuit Antique 2015

Pierre-Alain Capt, potier-archéocéramiste, au travail durant l’édition 2015 de la Nuit Antique © Nuit Antique 2015

Et ils méritent bien cette reconnaissance, les Anciens, dont l’adresse, le savoir-faire, la maîtrise, l’art et le goût du travail bien fait sont à l’origine de tous ces artefacts qui emplissent nos musées pour notre plus grand plaisir. Il apparaît d’ailleurs assez clairement qu’eux-mêmes tenaient parfois à rappeler la valeur du travail: quelques exemplaires de monnaies, présentes dans la vitrine des «Mille et un deniers de la République» au MAH, vont dans ce sens.

Denier, Rome, 81 av. J.-C. Argent, 3,98 g, diamètre moyen 19 mm © MAH, No. Inv. CdN 2001-1447

Denier, Rome, 81 av. J.-C. Argent, 3,98 g, diamètre moyen 19 mm © MAH, inv. CdN 2001-1447

Dès lors, nous ne sommes guère surpris de ce denier du début du Ier siècle avant notre ère, qui fait cohabiter le profil de Cérès – déesse majeure du panthéon romain, protectrice des récoltes – avec une paire de bœufs au labeur. La volonté de son émetteur était sans doute de valoriser le travail des champs, qui pouvait déjà à l’époque être négligé. En outre, il avait conscience de l’aide cruciale que rendait cet animal aux tâches laborieuses de l’agriculture, et lui en était reconnaissant au point de le faire figurer en position centrale sur le revers.

C’est cette pièce, ainsi que bien d’autres, que les écoliers genevois auront la chance de découvrir au musée en compagnie de Matteo Campagnolo, conservateur du Cabinet de numismatique. Et comme un coup de marteau vaut parfois mieux qu’un long discours, Alain Besse se tiendra au parc des Bastions pour illustrer les notions fraîchement acquises, en offrant la possibilité aux élèves de frapper une monnaie à l’identique.

Que ceux pour qui l’époque de l’école primaire est révolue se rassurent, la Nuit Antique propose une foule d’activités qui réjouiront petits et grands. Le forgeron, le céramiste, le cordonnier, le rôtisseur, mais aussi des musiciens, des orateurs et des comédiens présents lors de cet événement ne manqueront pas de faire découvrir les arts et artisanats dont ils sont les dépositaires.

Exercices de calligraphie grecque au calame durant l’édition 2015 de la Nuit Antique © Nuit Antique 2015

Exercices de calligraphie grecque au calame durant l’édition 2015 de la Nuit Antique © Nuit Antique 2015

Pour découvrir toutes les richesses de ce panel d’activités, le programme complet est disponible sur le site internet de la Nuit Antique. Le plus simple est encore de venir profiter du retour du soleil pour flâner au forum des Bastions, se laisser transporter par la douce mélodie d’un aulos, s’attarder un moment devant la performance d’un rhéteur à l’odéon, laisser les hiéroglyphes piquer sa curiosité… ou se délecter d’une assiette de sanglier et de quelques mets ou boissons antiques.

Toutes et tous sont conviés à entrer, l’espace d’un instant, en connexion avec nos lointains aïeuls.

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Vie du Musée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>