Joaillier de la nature

Hommage à la créativité unique de Gilbert Albert (1930-2019).

L’exposition Gilbert Albert, joaillier de la nature rend hommage à la carrière d’un créateur genevois réputé dont près de cent pièces ont été accueillies en 2016 au Musée d’art et d’histoire. Depuis le décès du maître, survenu le 30 septembre 2019, cet événement projet a acquis une nouvelle dimension : la joyeuse fête d’anniversaire (nonante ans de l’artiste, septante ans de carrière) est devenue hommage posthume et coup de projecteur dirigé sur un corpus muséal encore inédit ; car, davantage qu’une rétrospective, cette exposition entend inscrire le travail de Gilbert Albert dans l’histoire du bijou moderne, mettre en lumière le caractère unique, voire pionnier, de ses œuvres et évoquer sa forte personnalité.

La nature pour modèle

Né à Genève en 1930, de racines françaises et italiennes, Gilbert Albert a davantage appartenu aux mondes qui ont nourri ses « bonheurs de créer », qu’au territoire du bout du lac qu’il aimait néanmoins profondément. Le ciel lui offre étoiles et météorites. Il emprunte à la mer ses coquillages, ses coraux, ses oursins et ses perles, des « larmes de joie ». De la terre, il admire bourgeons et écorces, « plus beaux que le précieux » ; il donne vie aux pépites d’or, d’argent, de platine, et sublime les pierres précieuses, fruits  « des chocs des mondes ». Les diamants, cailloux magnifiés par la main de l’homme, rivalisent avec les cristaux, sculptures naturelles ; sans oublier les formes insolites que lui soufflent les gogottes et gorgones, les fossiles… et les scarabées auxquels il donne un premier rôle !

Collier Gilbert Albert (Genève, 20.09.1930 — Genève, 30.09.2019) Genève, 1988. Perlé or gris, scarabées plusiotis, perles de Chine et perles de Tahiti, brillants. Ville de Genève, Musées d’art et d’histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016. Inv. H 2016-0269

Un œuvre à l’image de son auteur

Gilbert Albert a imaginé sans relâche de nouvelles « écritures » pour composer ses bijoux, passionné par ces signes que les hommes ont inventés pour échanger et transmettre savoirs et culture. L’exposition convoque la nature célébrée et tant admirée par l’artiste, aiguise l’observation du visiteur et met ses sens en éveil. Elle fait écho à l’inlassable curiosité du joaillier, autant qu’au foisonnement de son inépuisable source d’inspiration. Car l’œuvre de Gilbert Albert est indissociable de sa personnalité singulière. Personnage public, libre penseur, espiègle, impertinent, il a marqué la vie de la République de Genève par sa gourmandise de vie, sa belle générosité et par son esprit critique autant que fécond. Ainsi, outre l’œuvre, l’exposition met aussi en lumière un homme qui a su conjuguer inventivité et révérence envers la tradition et les savoir-faire anciens.

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Expositions
Mots clés: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *