Gustave Revilliod à l’Ariana

Une exposition rend hommage au grand collectionneur et mécène du MAH

Depuis le 2 novembre, le Musée Ariana célèbre le bicentenaire de la naissance de son fondateur avec l’exposition Gustave Revilliod (1817-1890), un homme ouvert au monde. Les équipes du Musée d’art et d’histoire, lequel prête plus d’une centaine de pièces, se sont largement mobilisées pour contribuer à cet événement en hommage à l’un de ses plus grands donateurs. Outre un nombre important d’articles signés par les membres de la conservation du MAH, l’ouvrage qui accompagne l’exposition inclut une postface du directeur Jean-Yves Marin, reproduite ci-après:

Cette publication est exemplaire à plus d’un titre. Par son exhaustivité d’abord, elle nous parle d’un homme, de son engagement envers la cité, de ses voyages, de ses curiosités qui éclairent sur sa personnalité et nous renseignent sur son destin de collectionneur.

L’ouvrage retrace les méandres de la constitution puis de l’évolution d’une collection d’exception. Construite patiemment avec une intelligence de l’objet, de l’œuvre d’art, qui suscite l’admiration.

Les professionnels de musée aiment à décrire les collectionneurs, à s’interroger sur le sens de leurs collections, pour les intégrer ensuite dans les inventaires du musée afin de les rendre inaliénables.
Gustave Revilliod est de ces collectionneurs qui ne se laissent pas facilement percer à jour. Chez lui, la collection ouvre sur une curiosité du monde, sur une vision de la culture occidentale transcendée par un souci extraordinaire de transmission. Comprendre la démarche d’un tel collectionneur, c’est appréhender le sens du musée moderne au service de la société et de son développement.
Il faut saluer les initiatrices du projet, nos collègues du Musée Ariana, qui ont d’emblée positionné l’exposition au niveau genevois en faisant appel à toutes les compétences disponibles.

Alexandre-Louis-François d’Albert-Durade (1804-1886), Portrait de Gustave Revilliod, v. 1863
Huile sur toile, 61 x 88 cm. Ville de Genève, Musées d’art et d’histoire.
Legs Gustave Revilliod, Genève, 1890 ©MAH, photo: A. Schaerer, inv. CR 0435

Cette exposition et son catalogue constituent une œuvre collective, condition nécessaire à la réussite de l’entreprise, tant Revilliod dépasse les disciplines par son ambition encyclopédique. Il appartenait donc à toutes celles et ceux qui avaient œuvré à la réalisation du catalogage, à l’étude et à la présentation de la collection Revilliod de travailler ensemble.
Au Musée d’art et d’histoire, ce fut spontanément que les collègues des conservations proposèrent leurs contributions. Le sommaire de l’ouvrage atteste de cet enthousiasme. On y rencontre le bonheur de participer à un évènement aussi rigoureux qu’ambitieux, foisonnant de découvertes.
Les moyens modernes qu’offrent les technologies numériques changent la manière d’étudier et de publier les collections. Il devient maintenant possible de les proposer au plus grand nombre par une mise en ligne. Ce travail en direction de tous les publics est déjà en cours pour la collection Revilliod, et le Musée d’art et d’histoire de Genève contribuera à cette nouvelle étape pour le meilleur des collections publiques genevoises.
Gageons que ce nouveau chapitre de l’exploitation muséographique de cette collection va ouvrir des champs d’études et de recherches nouveaux, bien au-delà de nos frontières.
La recherche appliquée aux collections est le quotidien des personnels scientifiques et techniques des musées. Elle en constitue une des missions fondamentales, indissociable des présentations muséographiques, ouvrant sur des perspectives de médiation culturelle moderne.

Ce long cheminement de l’objet vers le public a été scrupuleusement respecté ici, inscrivant l’exposition dans un concept muséologique clair et résolument innovant. Tous les éléments sont réunis pour faire de cette exposition un instant de plaisir. Je vous invite à le partager. Avant de retrouver cet ouvrage qui, j’en suis certain, accompagnera les professionnels de musée durant de nombreuses années.

Ce texte est extrait de l’ouvrage Gustave Revilliod (1817-1890), un homme ouvert au monde, Ariana, Genève, et Cinq Continents, Milan, 2018, 480 p., ISBN 978-88-7439-825-6
Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Expositions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *