Genève 1850

La Maison Tavel vous invite à un voyage révolutionnaire.

Vous êtes en haut du Salève et, avec trois compagnons de route, vous admirez la vue… Un cocher vous intime de le rejoindre, vous devez regagner Genève. Il y a quelques secondes encore, vous étiez équipés par les opérateurs du musée. Les capteurs de mouvement, le casque de réalité virtuelle et le casque audio vous plongent désormais dans l’expérience Genève 1850 – un voyage révolutionnaire. L’aventure, en immersion totale dans la ville du milieu du XIXe siècle, durera encore une quinzaine de minutes…

Ce voyage révolutionnaire l’est à plus d’un titre. Par la technologie mise en oeuvre, tout d’abord. La plateforme de réalité virtuelle développée par la Fondation Artanim permet en effet à plusieurs personnes d’interagir dans un environnement numérique créé en temps réel. Avec ses nombreux effets spéciaux, l’immersion n’est pas seulement audiovisuelle; elle est aussi olfactive et tactile, grâce à la manipulation d’objets réels correspondant parfaitement à leur version virtuelle et à la diffusion d’odeurs savamment dosées selon le moment vécu dans l’expérience.

Révolutionnaire ensuite par l’épisode historique choisi comme décor par Artanim et le Musée d’art et d’histoire. En effet, l’aventure se déroule dans la Genève du milieu du XIXe siècle au moment où la ville, sous l’impulsion de James Fazy et de ce que l’on a appelé la «révolution fazyste», vit des changements sociétaux et urbains profonds qui la font entrer dans la modernité. Tous les aspects de l’aventure ont ainsi été scientifiquement documentés.

La mise en œuvre du projet à la Maison Tavel s’imposait d’elle-même. La ville que l’on traverse durant l’aventure a en effet été construite à partir des données 3D issues de la numérisation du Relief Magnin, célèbre maquette de Genève réalisée à la fin du XIXe siècle et exposée dans les combles de l’ancienne demeure. Certaines œuvres des collections du Musée d’art et d’histoire ont aussi servi de référence aux concepteurs de l’expérience, comme le tableau La Place du Molard en 1843, d’Henri Germain Lacombe, lui aussi exposé à Tavel. Somme toute, vivre l’aventure virtuelle permet à chacun d’appréhender une période de l’histoire, comme le permettent un nombre incalculables d’objets d’histoire et d’œuvres d’art abrités dans nos collections.

Henri-Germain Lacombe (1812-1893), La Place du Molard en 18431843.
Huile sur toile, 148 x 244 cm. Oeuvre acquise par souscription et donnée au Musée Rath, 1908.
©MAH, J.-M. Yersin, inv. 1908-0010.

Les technologies de réalité virtuelle, aujourd’hui en plein développement, comptent parmi les évolutions majeures des médias et des loisirs culturels des années à venir. Elles préfigurent aussi les supports et outils qui permettent aux musées d’envisager de toutes nouvelles approches historiques et artistiques. Genève 1850 – un voyage révolutionnaire s’inscrit résolument dans ces perspectives.

Uniquement sur réservation.

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Expositions.

One Response to Genève 1850

  1. avatar Denis Montfort dit :

    Bonjour, Y aura-t-il d’autres possibilités de voir l’animation de Genève en 1850, compte tenu que toutes les séances sont complètes jusqu’au 14 juin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *