Inauguration de l'exposition "Geneva at the Heart of Time" au Capital Museum de Beijing, 2015. Copyright: Vacheron Constantin

«Geneva at the Heart of Time» primée en Chine

L’exposition d’horlogerie organisée par le MAH et le Capital Museum Beijing, en partenariat avec Vacheron Constantin, figure dans le Top 10 des meilleures expositions 2015 en Chine.

L’exposition Geneva at the Heart of Time. The Origin of Swiss Watchmaking Culture, coproduction du Capital Museum de Beijing et du Musée d’art et d’histoire de Genève associé à Vacheron Constantin, vient de se voir décerner le prix Best Cooperation Award, récompensant les meilleures expositions internationales organisées en Chine en 2015 (Hong Kong, Macao et Taiwan inclus). Placé sous l’égide du Ministère de la Culture et du patrimoine (State Administration of Cultural Heritage), le concours National Awards of Top 10 Museum Exhibitions est l’un des plus prestigieux du pays et en est à sa 13e édition.

L’annonce de la distinction a été faite dans le cadre de la Journée internationale des musées, opération coordonnée par l’ICOM (Conseil international des musées) et organisée à Hong Kong les 14 et 15 mai 2016.

Un projet collaboratif d’envergure

Initié en 2012, le projet Geneva at the Heart of Time. The Origin of Swiss Watchmaking Culture coïncidait avec le 65e anniversaire des relations diplomatiques entre la Suisse et la République Populaire de Chine. L’événement s’inscrivait aussi dans le cadre de la promotion des échanges culturels et artistiques qui lient Genève à Beijing, depuis la signature d’un accord de partenariat stratégique en 2013 entre les deux villes.
Malgré la fascination que l’horlogerie exerce depuis le XVIIIe siècle sur l’Empire du Milieu, jamais la capitale chinoise n’avait organisé d’exposition publique sur le sujet. La collection d’horlogerie et d’émaillerie du MAH a ainsi bénéficié d’une visibilité sans précédent.
Cette exposition est le fruit des relations développées au fil des ans par le Musée d’art et d’histoire avec des institutions muséales dans le monde entier, mais aussi avec des entreprises actives dans le milieu horloger suisse et international. Pour cette coproduction, le commissariat scientifique a été assuré par le MAH (conception, contenus, textes et notices de l’espace d’exposition et du catalogue…), tandis que la réalisation de la scénographie et du catalogue a été gérée par le Capital Museum de Beijing. À la faveur d’un partenariat précédemment engagé avec le MAH, Vacheron Constantin a également été associé à l’opération avec le prêt d’une sélection de sa riche collection patrimoniale. L’horloger genevois a par ailleurs proposé un projet original de médiation culturelle, avec des démonstrations d’artisans et de professionnels des métiers d’art – horlogerie, émaillerie, gravure, guillochage, sertissage…

Affiche de l’exposition « Geneva at the Heart of Time » au Capital Museum de Beijing, 2015.

 

Un demi-million de visiteurs

Quelque 350 garde-temps, outils et accessoires ont ainsi convié les visiteurs à remonter aux origines de la culture horlogère helvétique, au fil d’une présentation aussi bien historique, didactique qu’esthétique. Au cours des trois mois et demi d’ouverture (24 avril-12 août 2015), près de 500 000 visiteurs ont parcouru les 1200m2 de l’exposition, qui consacrait une large place à Genève. Les livres d’or ont témoigné de l’enthousiasme du public découvrant la magie, la perfection et la préciosité de l’horlogerie genevoise.

Le succès de l’opération (une couverture médiatique impressionnante, un catalogue original, une excellente fréquentation et des visiteurs ravis) se double d’une belle réussite sur le plan du partage des connaissances. Les deux musées, et leur partenaire horloger et ses filiales chinoises, ont ainsi profité d’échanges de compétences professionnelles et de pratiques culturelles.

Vitrine de l'exposition "Geneva at the Heart of Time" au Capital Museum de Beijing, 2015 © Vacheron Constantin

Vitrine de l’exposition « Geneva at the Heart of Time » au Capital Museum de Beijing, 2015 © Vacheron Constantin

Le visiteur au cœur des préoccupations du Capital Museum de Beijing

Si le jury du concours a examiné la qualité des expositions sur les plans du contenu, de la scénographie et des supports liés à la médiation, les défenseurs du dossier ont mis en évidence les démonstrations d’artisans et de professionnels des métiers d’art.
Le directeur du Capital Museum, Guo Xiaoling, est en effet un fervent partisan de la prise en compte des besoins et des envies des visiteurs. Le musée chinois concentre ses efforts sur la compréhension optimale des visiteurs, misant sur un environnement didactique le plus accessible possible.

Vue de salles de l'exposition "Geneva at the Heart of Time" au Capital Museum de Beijing, 2015 ©Vacheron Constantin

Reproduction d’un atelier d’horlogerie au Capital Museum de Beijing, 2015 ©Vacheron Constantin

De fait, le Capital Museum de Beijing, rouvert au public en 2006, est devenu l’un des musées favoris des touristes chinois assoiffés de découvertes. Aujourd’hui, la ville de Beijing souhaitant devenir un centre culturel de niveau mondial, Guo Xiaoling estime que les musées ont un grand rôle à jouer. Dans ce but, le Capital Museum a progressivement ouvert une fenêtre sur la coopération internationale.

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Vie du Musée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>