Genava, accessible à tous

Tous les numéros de la revue scientifique sont désormais disponibles en ligne

Le dernier numéro de Genava (n°64), la revue scientifique annuelle des Musées d’art et d’histoire, vient de paraître sous forme exclusivement numérique. Publiée depuis 1923, puis disponible à la fois en version papier et en version digitale jusqu’à l’année dernière, Genava aborde un nouveau et important tournant dans sa longue histoire en intégrant le catalogue du site E-Periodica.

Gérée par la Bibliothèque de l’École polytechnique fédérale de Zurich en partenariat avec la Bibliothèque nationale suisse, la plateforme E-Periodica abrite plus de 530 titres de revues suisses numérisées, dont les plus anciennes datent du début du XVIIIe siècle. Sa gratuité et sa facilité d’utilisation en font un outil très prisé par les scientifiques, les chercheurs et le grand public. Tous les articles sont indexés et réunis dans un sommaire propre à chaque numéro et des recherches peuvent même être lancées dans le texte intégral.

Tous les numéros de Genava y sont désormais disponibles, grâce au travail de numérisation mené par des collaborateurs de la Bibliothèque d’art et d’archéologie du Musée d’art et d’histoire.

Reflet des dernières recherches menées par les équipes scientifiques du musée, notamment à la faveur du vaste chantier des collections entrepris il y a quelques années, Genava gagne ainsi une meilleure diffusion internationale et une plus grande accessibilité. De plus, son dépôt dans E-Periodica assurera une bonne conservation à long terme, garantie par des institutions d’importance nationale telle la Bibliothèque Nationale Suisse.

Recherches sur des œuvres méconnues ou peu étudiées

Genava 64 rassemble, comme de coutume, des articles et études sur des œuvres ou des pans de collections parfois méconnues ou peu étudiés, signés par différents membres des conservations (arts appliqués, beaux-arts, Maison Tavel, conservation-restauration…).

Parmi les sujets abordés, citons l’enquête menée à partir de huit fragments de textile du XIVe siècle conservés par le musée depuis 1901, en lien avec la toile de Sion, rarissime tenture médiévale; les dessous du portrait de Berthe Hodler à la Perle-du-lac par Alice Bailly, figure incontournable de l’avant-garde suisse du début du XXe siècle qui figure en bonne place dans le nouvel accrochage des salles beaux-arts; la prestigieuse collection de l’industriel et collectionneur prussien Max Meirowsky, dont une partie fut déposée au musée quelques mois au début des années 1950; un coffre-fort en bois et acier signé Franz Bauer et acquis par Gustave Revilliod, objet parmi tant d’autres sur lesquels les collaborateurs du MAH se sont mobilisés à l’occasion de la grande exposition que prépare le Musée Ariana en l’honneur de son fondateur cet automne. Enfin, plusieurs articles reviennent sur le passé récent de la Maison Tavel, qui fête le trentième anniversaire de l’installation en ses murs d’un musée de l’histoire urbaine et quotidienne de Genève.

À retrouver également dans ce numéro, le rapport d’activité qui est aussi publié sous forme papier à destination des partenaires du musée. Domaines par domaines (collections, offre culturelle, vie de l’institution), il passe en revue l’actualité du MAH en 2016. Bonne lecture!

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Vie du Musée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *