Dessine-moi un héros

De la figure noire à la figure rouge, une révolution picturale

Les collections antiques du MAH abritent un grand nombre de vases attiques à figures noires et à figures rouges. Ces appellations décrivent la technique employée par les artisans. La première consiste à peindre les personnages et les éléments du décor avec un vernis noir sur le fond orange de l’argile naturel du vase. Les détails sont ensuite réalisés par des incisions ou des rajouts de couleurs. Cette technique est largement employée aux VIIe et VIe siècles avant notre ère.

Héraclès combattant le lion de Némée entre Athéna et Iolaos, v – 520.
Amphore à tableaux. Lieu de fabrication : Attique.
Céramique, décor peint (technique à figures noires), H 39,2 ; Diam max 25,2 cm.
©MAH, photo: A. Longchamp, inv. 14989.

Dans le dernier quart du VIe siècle, une révolution picturale survient: la technique est inversée. Le fond de l’image est désormais peint en noir, laissant personnages et éléments de décors de la couleur de l’argile. Les peintres ajoutent les détails au pinceau qui leur procure une plus grande liberté de dessin. Cette nouvelle technique donne vie aux attitudes et aux expressions des personnages avec davantage de précision et de sensibilité, affine les détails anatomiques ou vestimentaires et perfectionne les effets de perspectives.

Cratère à volutes, v. – 350. Attribué au Peintre de Bari 12061.
Lieu de fabrication: Tarente. Terre cuite, décor peint (technique à figures rouges), H. 100 cm. ©MAH, photo: B. Jacot-Descombes, inv. 24692.

Une évolution technique similaire dans l’univers des comics de super-héros

Différents progrès techniques marquent l’univers imagé des super-héros à commencer par l’impression des bandes dessinées en couleurs dans un paysage visuel dominé par le noir et blanc. Le papier étant le seul médium capable de reproduire des mises en scène spectaculaires, et ce pour de faibles coûts de production, on assiste à une surenchère impressionnante de scènes d’action.

Héraclès combattant le lion de Némée entre Athéna et Iolaos (détail détouré et colorisé), v – 520. Amphore à tableaux. Lieu de fabrication: Attique.
Céramique, décor peint (technique à figures noires), H 39,2 ; Diam max 25,2 cm.
©MAH, photo: A. Longchamp, inv. 14989.

Le cinéma offre à l’univers figuratif des super-héros sa plus grande évolution. Dès le début du XXIe siècle, les nouveaux potentiels de l’assistance numérique permettent au grand écran de rattraper puis de surpasser la bande dessinée. Il devient dès lors possible de faire voler un personnage, pourquoi pas jusqu’à une autre planète, de lui faire franchir la vitesse du son, de lui donner n’importe quel aspect, n’importe quelle taille; il est désormais envisageable de réaliser des scènes d’actions où tout l’environnement urbain se transforme en projectiles, où des villes entières sont rayées de la carte. L’imagerie virtuelle n’a de limites que celles fixées par la technologie.

 

Ce texte est tiré de l’ouvrage Super-Héros signé David Matthey, paru dans la série «Promenades» éditée par le Musée d’art et d’histoire de Genève, en janvier 2019. En vente au MAH.

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Collections.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *