«Dedans-Dehors»

 Un partenariat entre le MAH et les structures d’accueil para et extra-scolaires

Dans le cadre d’un partenariat entre le Musée d’art et d’histoire et les structures d’accueil para et extra-scolaires, plusieurs projets collectifs créatifs ont été initiés depuis septembre 2014 et commencent à éclore ce printemps… Soutenus par la Fondation Gandur pour la Jeunesse, ils visent non seulement à sensibiliser des enfants qui n’ont pas pour habitude de fréquenter des musées, mais aussi à développer leur regard sur l’art et les objets porteurs d’histoire. Pour cela, plusieurs projets thématiques en lien avec les collections permanentes et les expositions temporaires ont pris forme, articulés autour de plusieurs fils rouges.

Le vendredi 5 juin prochain à 17h, c’est l’un de ces projets qui se voit concrétiser: une cinquantaine d’enfants défilera sur les marches du grand tapis rouge du musée, ornés de parures folles et hautes en couleurs, réalisées dans le cadre du projet de médiation culturelle  «Dedans-Dehors» en partenariat avec le GIAP (Groupement intercommunal pour l’animation parascolaire).

Quel panache!

Lorsque le musée a frappé à la porte du GIAP, il a été reçu à bras ouverts! D’emblée, les responsables de secteurs – dont Maria Brandle – font part de leur enthousiasme à entreprendre un partenariat avec le musée. Elles souhaitent des visites régulières et suivies de manière à fidéliser les enfants et les animateurs.

Un thème commun à toutes les équipes est choisi dans une visée fédératrice. L’idée d’un projet autour des parures et des matières au musée séduit particulièrement les responsables d’équipes. Ce thème permet également de travailler en amont d’une exposition à venir, Aimer la matière – l’exposition est encore en chantier à ce moment-là -projetant de mettre en valeur les «bijoux-sculptures» de l’artiste Jean-François Pereña réunis par la collectionneuse Yvette Mottier.

Atelier "Parure"

L’atelier « Parure »

Des visites régulières au musée…

Ainsi, pendant trois mois – entre octobre et décembre 2014 – des visites sont organisées pour cinq groupes parascolaires situés près du musée (Saint Antoine, Ferdinand Hodler, Contamines, Micheli-du-Crest et Eaux-vives): chaque groupe a rendez-vous toutes les deux semaines au musée.

Un module de trois visites est conçu avec un fil rouge transversal afin de guider les enfants à travers les collections, en les sensibilisant aux diverses parures et matières, exposées au MAH.

Les enfants, exercés à reconnaître les matériaux bruts utilisés pour façonner objets et sculptures, partent à la chasse aux nombreux bijoux représentés «plus vrai que nature» dans les tableaux, ou encore apprennent à reconnaître les signes distinctifs de richesse et de noblesse, propres à certaines cultures ou époques.

Parures pharaoniques, bijoux préhistoriques, colletins chevaleresques magnifiés, collerettes ducales surdimensionnées, prestigieuses couronnes de princesses, étincelantes perles de duchesses, broches, bagues, boucles… Combien de parures le musée cache-t-il entre ses murs? Quelqu’un parvient-il à les dénombrer? Mais au fait, qu’est-ce qu’une parure? À quoi sert-elle? Qui les portait? En quoi étaient-elles fabriquées? Combien de différentes matières étaient utilisées? D’où proviennent-elles? Comment sont-elles travaillées?

Des échantillons bruts à toucher (pierre, bois, métal, verre, cuir, os, fourrures, tissus de diverses sortes, etc.) ainsi que des prototypes à essayer (fraise, casque, collier de perles, etc.) permettent aux enfants s’approprier le sujet. Des histoires et anecdotes racontées devant les œuvres leur permettent de les contempler d’un autre œil.

Des visites qui constituent le point de départ de l’aventure!  Elles créent le terreau fertile sur lequel peut se développer la suite du projet.

Un module «Ateliers» hors murs

En effet, l’une des caractéristiques de l’opération «Dedans-Dehors» est de permettre aux équipes de réaliser un projet collaboratif, dépassant l’offre traditionnelle, afin d’engager un véritable partenariat.

Atelier "Parure": croquis du collier piano

Atelier « Parure »: croquis du collier piano

Afin de prolonger la médiation hors des murs du musée, une série de trois ateliers créatifs est alors mise en place dans les locaux des institutions parascolaires. L’objectif: sensibiliser les enfants à une culture artistique et leur permettre de porter un certain regard sur les objets muséaux. Une expérimentation tangible prend alors tout son sens. L’enjeu est de permettre à une cinquantaine d’élèves de s’approprier  une technique ou un modèle mais aussi de concevoir et de réaliser un objet à partir de leurs idées et de leurs inspirations. Pour cela, chaque projet individuel est accompagné de près par la médiatrice, en collaboration plus ou moins étroite avec les animateurs parascolaires.

Du matériel est mis à disposition à chaque séance, de manière à stimuler la créativité des enfants. Des matériaux de récupération comme: capsules de café, bouchons divers, bouteilles en PET, papier à bulles, emballages de bonbons, chambres à air, touches de piano, chutes de tissus, dentelles, cuir et fourrures provenant de vieux habits, anciens bijoux chinés au puces, etc. Ou des matériaux organiques tels que des plumes, des coquillages, des coquilles; enfin, divers fils et papiers métalliques, boutons, perles fantaisie, verres polis, pierres semi-précieuses et fausses pierres précieuses font la joie des petits créateurs.

La sélection des matériaux pour le collier piano

La sélection des matériaux pour le collier piano

48 projets individuels originaux

Ainsi, chaque élève a l’occasion d’imaginer lui-même une parure, s’inspirant d’un ou de plusieurs éléments ayant particulièrement retenu son attention au musée. Pour démarrer les ateliers, les enfants se penchent sur des photographies, pour se rafraîchir la mémoire. Puis, chacun commence son projet en le dessinant, puis en mentionnant ses caractéristiques: quelles sont ses inspirations? Quels matériaux seraient nécessaires pour le fabriquer? Sur quel endroit du corps le porterait-on?

Le collier piano final

Le collier piano final

Si l’on repère parfois certaines inspirations communes à ces belles parures, les créations des élèves sont toutes uniques et très diverses. Des parures imaginaires et poétiques… tout droit tirées de conte de fées, de princesses et de chevaliers!

Un beau bouquet final!

Le défilé de vendredi sera donc l’occasion pour les enfants et les animateurs de célébrer la finalisation de ce projet commun sous les feux des projecteurs, en présence des parents mais aussi d’une cinquantaine de leurs camarades. Tout visiteur curieux est également le bienvenu!

Ces créations feront l’objet d’une petite exposition dans l’espace mahfamily et au Barocco pendant l’été. Ce sera aussi l’occasion pour le visiteur d’aller découvrir l’exposition des bijoux-sculptures multicolores et multimatières de l’artiste Jean-François Pereña!

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *