Découvrir Hodler autrement

L’accessibilité sous toutes ses formes aux Musées d’art et d’histoire

Depuis 2011, le Musée d’art et d’histoire multiplie les initiatives pour une meilleure accessibilité des collections en faveur de tous les publics, notamment aux personnes en situation de handicap visuel. Ainsi, quatre visites descriptives et tactiles différentes sont régulièrement données autour des collections permanentes. Depuis janvier 2017, ce public est en nette augmentation : chaque nouvelle thématique attire plus de 70 personnes.

Les visites descriptives et tactiles

Depuis les premières expériences en 2011, un modèle de visite accessible s’est développé qui consiste en une description détaillée de l’œuvre afin que le public puisse s’en faire une reconstitution mentale la plus claire possible (attitude des personnages, échos des couleurs qui se répondent…). Ces visites s’accompagnent d’un outil permettant aux personnes aveugles et malvoyantes de faire leur propre découverte de l’œuvre : la maquette tactile.

Bien plus qu’un simple outil de compréhension, elle permet de fixer la reconstitution mentale établie lors de la description orale de l’œuvre. Les visiteurs en situation de handicap deviennent alors acteurs et font leurs propres découvertes. Ces maquettes servent également au jeune public comme à celui en situation de handicap mental.

Le travail de la céramiste Quitterie Ithurbide

Depuis 2015, le Musée d’art et d’histoire travaille en lien étroit avec la céramiste Quitterie Ithurbide pour mettre les œuvres des peintres en relief.

Félix Vallotton, Persée tuant le dragon, 1910 ©MAH, inv. 1974-12
Quitterie Ithurbide, Persée tuant le dragon, bas-relief en céramique, 2016

L’interprétation et la réalisation d’œuvres en céramique permettent de traduire au mieux les motifs de la peinture par le volume créé en terre cuite, et les caractéristiques des techniques picturales du peintre par le détail des émaux. La grande variété de ces derniers offre une multitude de textures qui tendent à suppléer la couleur. La lumière est traduite par la matière. Le fait que ces interprétations soient monochromes leur confère aussi un intérêt pour le grand public qui découvre une peinture sans couleur dans laquelle les reliefs accentués les forcent à observer le tableau différemment.

Berthe Morisot, Portrait de Jeanne Pontillon, 1894. Dépôt de la SAMAH à la suite
du don de l’un de ses membres © MAH, photo : B. Jacot-Descombes, inv. 2016-0012
Quitterie Ithurbide, Jeanne Pontillon, bas-relief en céramique, 2017

2018: Hodler accessible!

2018 est l’année de commémoration du décès de Ferdinand Hodler, il y a cent ans, dans son appartement du quai du Mont-Blanc. Les visites descriptives et tactiles se mettent donc au diapason du programme du musée en proposant quatre thématiques.

Le premier volet, L’Appel de la nature : de Calame à Hodler, propose une découverte de l’œuvre d’Alexandre Calame à travers ses tableaux Le Printemps, L’Été, L’Automne et L’Hiver ainsi que les bas-reliefs en céramique qui les accompagnent. Le public aveugle et malvoyant découvre ainsi les prémices de la carrière de Hodler qui, chez Ferdinand Sommer, copiera des lithographies de Calame pour ensuite rejoindre Genève et copier au Musée Rath ses paysages romantiques.

Alexandre Calame, L’Automne, 1851, © MAH Genève, inv. 1973-0011
Quitterie Ithurbide, L’Automne, bas-relief en céramique, 2018

Le second volet, Menn, mentor et maître est consacré à Barthélemy Menn, le professeur de Hodler durant ses premières années genevoises. Cette visite descriptive et tactile prend place au cœur de l’exposition du Cabinet d’arts graphiques.

Le troisième volet entraîne le public au Musée Rath dans l’exposition Hodler//Parallélisme. En plus de quatre maquettes tactiles, la chorégraphe Lucy Nightingale guide le public pour qu’il saisisse au mieux les poses et la gestuelle des modèles du peintre. Reliefs en céramique, description des œuvres et chorégraphies: une visite complète pour comprendre la théorie du parallélisme et son application dans les célèbres toiles de Ferdinand Hodler. Ce troisième volet a été développé pour tous les publics, pour le plus grand nombre lors de la Nuit des Musées le 26 mai dernier et pour les familles les 16 et 17 juin.

Intitulé D’une rive à l’autre, vie et mort dans l’œuvre de Hodler, le dernier volet est consacré à l’accrochage des salles beaux-arts du Musée d’art et d’histoire. Il y sera question de la représentation de la mort dans la peinture de Hodler (Louis Duchosal, Augustine Dupin, Valentine Godé-Darel) et de ses derniers paysages de la rade de Genève.

Ainsi, de la verticalité des arbres de Calame à l’horizontalité des derniers tableaux de Hodler, le public aveugle et malvoyant aura l’occasion, tout au long de l’année, de découvrir la vie et l’œuvre de ce grand peintre.

Hodler//Parallélisme: des maquettes pour tous les publics

Dans le même esprit, quatre bas-reliefs transcrivant quatre chefs-d’œuvre de Hodler sont mis à disposition du public dans une mise en scène unique au cœur de l’exposition Hodler//Parallélisme. L’objectif est de créer un espace sensoriel mêlant les sens du toucher et de l’ouïe afin de permettre aux visiteurs une expérience immersive qui complète et clôture l’exposition.

Quitterie Ithurbide, Autoportrait de Hodler, bas-relief en céramique en cours de création, 2018

Les maquettes en céramique, installées dans la salle «Hodler du bout des doigts» en fin de parcours, sont nichées dans des boîtes afin de sensibiliser les visiteurs à la problématique de l’accessibilité. En guidant le public en dehors de sa zone de confort, en le forçant à découvrir des œuvres par le toucher dans une pièce sombre et musicale, le Musée Rath offre des sensations uniques à ses visiteurs.

Un investissement de long terme

Les œuvres sélectionnées ne sont pas seulement des œuvres phares de Hodler, elles sont aussi des chefs-d’œuvre des collections permanentes du Musée d’art et d’histoire. Ces bas-reliefs pourront donc être utilisés sur le long terme, par tous nos visiteurs aveugles et malvoyants, le jeune public et le public en situation de handicap mental.

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *