De l’art de l’archivage

Ou comment la BAA participe au projet de conservation des périodiques étrangers dans les bibliothèques suisses

En 2006, la Conférence des bibliothèques universitaires suisses (CBU) lançait le projet «Coopération en archivage des périodiques imprimés» (CAP), dans le but d’assurer l’archivage sûr et pérenne d’un exemplaire au minimum de chaque périodique scientifique publié à l’étranger, reçu et conservé dans une bibliothèque en Suisse.

En novembre 2008, la Bibliothèque d’art et d’archéologie était conviée à Genève à une séance d’information sur le projet. En tant que bibliothèque spécialisée dans le domaine de l’art et bibliothèque de conservation, la BAA possède en effet toutes les qualités pour devenir une «centrale d’archivage» spécifique à l’art.

Un projet d’envergure nationale

Le projet CAP se fonde sur le principe qu’au moins un exemplaire du périodique scientifique étranger doit être conservé dans une bibliothèque suisse. En d’autres termes, les bibliothèques du pays ne peuvent pas résilier un abonnement ou éliminer une revue sans en référer à la bibliothèque désignée «centrale d’archivage» pour le sujet concerné (Histoire, Philosophie, Sciences, Informatique…). Lorsqu’elle veut supprimer un titre de périodique de sa collection, la bibliothèque doit vérifier auprès de la centrale d’archivage si les numéros à détruire peuvent venir compléter l’ensemble abrité par la centrale. Des collections les plus complètes possibles sont ainsi constituées et conservées, et peuvent également faire l’objet de prêts entre bibliothèques.

Après un travail en concertation avec la Commission des bibliothèques scientifiques en 2009, le Département de la culture et du sport de la Ville de Genève a ratifié l’engagement de la BAA en tant que «centrale d’archivage».

Une méthode d’archivage précise

En 2010, la BAA a reçu les instructions pour le catalogage des revues concernées, afin de préciser dans la notice bibliographique du catalogue en ligne RERO la nature d’archives du document: Archivage: «Bibliothèque d’art et d’archéologie (Genève) – Exemplaire d’archives». Ce travail sur les notices, initié en 2011 par Nathalie Jordan, est plus compliqué qu’il n’y paraît, car il faut ajouter ce code sur toutes les notices des différents changements de titres, fusions, scissions, hors-séries, suppléments… Désormais, un code « a » pour archivage est visible en rouge dans le Portail suisse des périodiques. À ce jour, 2940 notices de périodiques ont été traitées.

L’utilité de ce projet pour la conservation des revues étrangères en Suisse est avérée: plusieurs bibliothèques souhaitant éliminer des titres ont donné des volumes ou des fascicules de périodiques pour compléter les collections de la BAA. Participer au projet «Coopération en archivage des périodiques imprimés» permet ainsi à l’institution genevoise d’enrichir ses collections, car la plupart des revues ainsi acquises sont épuisées dans le commerce.

Couverture du City of San Francisco Oracle

The Oracle of the City of San Francisco , San Francisco, 1967, vol. 7, n°7

La richesse de la BAA

La Bibliothèque d’art et d’archéologie conserve aujourd’hui la plus grande collection de périodiques imprimés sur l’art dans le pays. Elle compte plus de 6800 titres de revues suisses et étrangères et elle est parfois la seule à détenir certains titres – The Oracle of the City of San Francisco, par exemple, mythique revue underground et psychédélique éditée dans le quartier de Haight-Ashbury à San Francisco entre 1966 et 1968.

La revue Visionaire, New York, 2005, n°45. BAA PER F 343

Visionaire, New York, 2005, n°45. BAA PER F 343

La revue Plage,

La BAA possède des collections complètes de nombreuses de titres étrangers, tel Beaux-arts magazine, dont un certain nombre font partie des fonds précieux. Ce sont des revues anciennes, Le Journal des demoiselles par exemple, ou des revues «objets», comme Visionaire ou Plages. On y trouve aussi des revues locales à tirage très limité, tel Le moudujnou.

La revue Plage

La revue Plage, BAA Per Q 1291/1998/80

Enfin, la BAA gère les abonnements de revues pour les différents secteurs des Musées d’art et d’histoire (numismatique, horlogerie, laboratoire…). Lorsqu’une version électronique existe en parallèle de la version papier, elle souscrit à l’abonnement en ligne. Ses lecteurs et lectrices ont ainsi accès aux articles depuis les ordinateurs à disposition à la bibliothèque, mais aussi depuis ceux du campus universitaire genevois.

Ces ressources électroniques sont à retrouver dans le catalogue en ligne du Réseau romand des bibliothèques (RERO) ou dans la Liste A-Z des revues électroniques du campus virtuel de l’Université de Genève.

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Collections.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *