Croque-Musées : des visites sur mesure

Hodler//Parallélisme avec des mots simples

Cet été, le Musée d’art et d’histoire a accueilli deux ateliers Croque-Musées dans le cadre de l’exposition Hodler//Parallélisme au Musée Rath. Fruit d’un partenariat entre les musées romands, les associations Atelier 1001 feuilles et ASA-Handicap Mental, l’initiative Croque-Musées propose chaque mois des ateliers dans un musée de Suisse romande. Ces ateliers consistent en une visite commentée, suivie d’une séance de dessin autour d’un objet ou d’un ensemble d’objets choisi dans les collections d’une institution. L’objectif de ces ateliers est de proposer aux visiteurs en situation de handicap l’opportunité de s’approprier des savoirs, d’étoffer leur bagage référentiel et de participer activement à la vie culturelle de la cité. L’Atelier 1001 Feuilles inclut dans son équipe des personnes elles-mêmes en situation de handicap et qui interviennent à chaque étape de la préparation et de la réalisation du projet Croque-Musées. Deux assistants ont ainsi été formés à la médiation culturelle et sont aujourd’hui à même d’accueillir des groupes de visiteurs et de présenter des contenus de façon parfaitement adéquate.

Premier rendez-vous: Hodler//Parallélisme

Dimanche 1er juillet: le premier rendez-vous est à 10h, avant l’ouverture du Musée Rath, pour accueillir les participants autistes à l’atelier Calme. La visite est parfaitement organisée: sept étapes en sept tableaux qui racontent l’une des facettes de l’artiste. Une médiatrice culturelle du Musée d’art et d’histoire, en charge de l’accessibilité, parle avec des mots simples, des phrases courtes et sans aucune expression à double sens. Elle est accompagnée d’un médiateur en situation de handicap mental, formé par l’Atelier 1001 feuilles. La visite se fait en quarante-cinq minutes. Le respect de ce timing est très important pour ce public qui s’informe dès son arrivée de la durée de la séance et vérifie régulièrement l’heure. Place ensuite aux feuilles et aux feutres et à chacun de choisir un tableau. Les participants sont unanimes: tous restent dans la dernière salle dévolue aux paysages de Hodler. Le Lac de Thoune aux reflets symétriques de 1909 est la cible de tous les regards et les feutres se mettent à glisser et dessiner les sommets et les reflets…

Ferdinand Hodler, Le Lac de Thoune aux reflets symétriques, 1909
Huile sur toile, 80,2 x 100 cm © MAH, photo: B. Jacot-Descombes, inv. 1939-0033

À 14 heures, un groupe plus large en situation de handicap mental arrive au Rath pour l’atelier Facile à comprendre. Les sept étapes et le français facile sont à nouveau respectés. Comme le musée est ouvert à tous, beaucoup de visiteurs circulent dans l’exposition et certains se joignent à nous, faisant grossir considérablement le groupe. Des personnes à peine francophones sont ravies d’avoir droit à une visite avec des mots simples. Le groupe est enthousiaste et demande à en savoir plus: les sept étapes se transforment en douze et les questions fusent de toutes parts, pertinentes et sensibles. En parallèle, dans une autre salle, a débuté le Rendez-vous d’artistes, programmé à 15 heures. Ce rendez-vous mensuel très apprécié du public du Musée d’art et d’histoire se concentre chaque fois sur un pan différent des collections. C’est tout naturellement que les deux groupes, feutres et crayons en mains, se rencontrent et fusionnent. Ils s’inspirent de Hodler comme l’artiste le fit lui-même, à dix-huit ans, dans ce même musée devant les tableaux d’Alexandre Calame.

Dessins d’après les œuvres de Ferdinand Hodler exposées au Musée Rath par ordre d’apparition: Stéphane, GDA, Jean, Xavier, Xavier, Yvan, Max et Guillaume

Prochain rendez-vous: AES+F. Theatrum mundi

Ces visites sont particulièrement enrichissantes, pour les encadrants comme pour les participants. Décision a ainsi été prise de réitérer l’expérience le dimanche 30 septembre dans l’exposition d’art contemporain AES+F. Theatrum mundi, pour mieux comprendre leurs projections géantes et leurs photomontages fascinants.

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Vie du Musée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *