Conseils de lecture II

Une deuxième sélection de livres sur l’art pour inviter aux voyages

Toujours à portée de main, le livre est devenu un accessoire indispensable permettant de voyager en cette période où il est recommandé de rester chez soi. Voici donc une deuxième sélection d’ouvrages en relation avec l’art à dévorer sans modération. Bonne lecture à tous!

Biographie

Giorgio Vasari, Léonard Michel-Ange et Raphaël, Guy Trédaniel, 2019

C’est en 1550 que paraît initialement le célèbre ouvrage de Giorgio Vasari, Vies de peintres, sculpteurs et architectes. Avec cette réédition, un pan de l’histoire est à nouveau à portée de main. Véritable bible, cette somme de biographies d’artistes de la Renaissance est l’un des titres fondateurs de l’histoire de l’art. Grâce à ses analyses d’œuvres, elle est même considérée comme la première œuvre originale de critique d’art.

Offrant un aperçu du contexte culturel et artistique d’une époque illustre, ce livre est source d’une multitude de renseignements sur plus de cent artistes de la Renaissance italienne, à prendre toutefois avec des pincettes. Vasari embellissait en effet volontiers les faits, pour ne pas dire inventait certaines anecdotes biographiques, ce qui fait d’ailleurs tout le sel de ces Vies qui ont contribué à alimenter la légende. Grâce à lui, Leonardo de Vinci ou encore Michel-Ange n’auront plus de «secret» pour vous

Romans

Patrick Grainville, Falaise des fous, Éditions du Seuil, 2018

Au fil des pages, le lecteur est invité à voyager entre 1870 et 1930 avec comme toile de fond la Haute-Normandie. Une région et une époque sublimées à travers les yeux du protagoniste qui nous présente au gré de ces aventures les grands noms qui ont fait la renommée de l’impressionnisme. On y retrouve ainsi Claude Monet, Gustave Courbet, Edgar Degas et Berthe Morisot. Des artistes encore méconnus à cette époque qui abrite les balbutiements de ce mouvement artistique hors du commun. On apprend à les connaître, leurs défauts autant que leurs émerveillements, ce qui rend ces «maîtres» plus accessibles.

Tous les types d’art se mêlent dans cette fresque historique sur fond de Belle Époque où l’on croise également Guy de Maupassant, Alexandre Dumas ou encore Gustave Flaubert. Le livre présente une période bénie où le monde ne cesse d’avancer et où le besoin de créer est plus fort que tout. Les inventions sont de plus en plus folles (téléphone, aéroplane, automobile, cinématographe) et les artistes toujours plus productifs.

Hélène Bonafous-Murat, Avancez masqués, Éditions Le Passage, 2018

Mais qui a assassiné le ministre de la Culture? C’est ce que tente de comprendre Olivia Lespert, spécialiste en art contemporain. Elle qui écrit des articles pour le magazine Art Globe va rapidement se retrouver, bien malgré elle, aspirée dans un engrenage qui va la dépasser. Le tout début avec les nombreux messages cryptés envoyés par un correspondant anonyme semblant vouloir lui donner les clés du meurtre. L’héroïne va devoir trouver son chemin à travers interprétations et suppositions. Entre le Louvre, le MuCEM de Marseille ou encore la Fondation Vuitton, les gens et les lieux semblent tous avoir quelque chose à dissimuler, chacun se protégeant derrière «un masque».

L’auteure Hélène Bonafous-Murat, elle-même experte en estampes à Paris, propose avec ce roman bien plus qu’une dénonciation ou une moquerie du monde de l’art. Elle nous invite également à une réflexion sur notre société parfois violente, hypocrite et remplie de tabous.

Claire Berest et Anne Berest, Gabriële, Stock, 2017

À quatre mains, les sœurs Anne et Claire Berest reconstituent l’itinéraire jusqu’alors assez méconnu de leur arrière-grand-mère Gabriële Buffet-Picabia (1881-1985). Épouse du peintre Francis Picabia, cette féministe avant l’heure fut aussi l’amie du poète Guillaume Apollinaire et la maîtresse du peintre Marcel Duchamp. Gabriële et Francis Picabia eurent quatre enfants, auxquels ils ne s’intéressèrent guère. Musicienne, compositrice et théoricienne de l’art, elle joua un rôle essentiel dans l’art du début du XXsiècle, insufflant et théorisant les événements liés au surréalisme mais resta cependant dans l’ombre. Femme d’une intelligence hors norme, indépendante, elle impressionne et inspire. Francis Picabia dira: «Ma femme a un cerveau érotique». Un récit biographique intimiste et une immersion dans les courants artistiques du début du XXsiècle.

Documents

Susie Hodge, Pourquoi l’art est-il plein de gens tout nus? – Et autres questions essentielles sur l’art, Milan, 2016

21 questions accrocheuses permettent d’explorer les «pourquoi» et les «comment» que tout le monde a pu se poser un jour face à une œuvre d’art. Ce livre documentaire aborde des thématiques très hétéroclites comme «pourquoi certains tableaux n’ont pas l’air fini et sont pourtant des œuvres d’art?», «pourquoi faut-il être silencieux dans un musée?», «pourquoi cette œuvre est considérée comme de l’art alors que ma petite sœur pourrait faire pareil?»… et bien sûr la fameuse «pourquoi l’art est-il plein de gens tout nus?». Conçu pour être lu sans connaissances préalables, cet ouvrage, par son approche ludique, permet de découvrir les grands courants artistiques, les artistes, les techniques utilisées et ainsi de mieux apprécier les œuvres d’art.

Dès 8 ans.

Studio Olafur Eliasson, En cuisine, Phaidon, 2016

Ce livre propose 100 recettes végétariennes originales et faciles à réaliser pour le cuisinier amateur. Il est divisé en 9 chapitres: studio, corps, végétaux, graines, micro-organismes, ADN, minéraux et univers. Ces recettes ont été conçues dans la «cantine» de l’atelier d’Olafur Eliasson à Berlin, véritable laboratoire créatif où chaque jour 90 collaborateurs se réunissent pour partager un déjeuner écoresponsable, bio et expérimental, nourrissant à la fois leur estomac et leurs réflexions créatives.

Olafur Eliasson (né en 1967) est un artiste contemporain danois-islandais. Il est notamment connu pour ses installations immersives, son engagement environnemental, ses recherches sur la géométrie et ses œuvres sculptant la lumière.

Ce livre est parfait pour les amateurs d’art et/ou de cuisine en quête de créativité et de nouvelles saveurs.

 

Et aussi ….

Olivia Elkaim, Je suis Jeanne Hébuterne, Point, 2018
À travers ce roman, c’est l’histoire du peintre Amedeo Modigliani et de sa muse qui est mise à nu.

Nelly Delay, L’Estampe japonaise, Hazan, 2018
Pour un voyage dans le Japon traditionnel et plus particulièrement sur les origines de l’ukiyo-e.

Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray, Flammarion, 2006
Une peinture maudite, un vœu de jeunesse éternelle, voilà le savant mélange de cette œuvre intemporelle.

 

Texte rédigé par Françoise Borgeat et Sara Eusebio

 

Sur le même sujet: Conseils de lecture I

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Vie du Musée.

One Response to Conseils de lecture II

  1. avatar Hajji maroc dit :

    Article très intéressant
    Il mérite notre approbation
    Bonne contribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *