Salle byzantine

«Byzance en Suisse» au Musée d’art et d’histoire de Genève

Marquant le lancement d’importants projets, la première manifestation publique de l’Association suisse d’études byzantines (ASEB* )a eu lieu samedi 13 octobre 2012 au MAH.

Cette nouvelle association, présidée par Jean-Michel Spieser, professeur émérite d’archéologie byzantine de l’Université de Fribourg, a été reçue comme membre de la prestigieuse Association internationale d’études byzantines, lors du congrès mondial de Sofia en 2011. Restait à marquer la volonté des membres du comité d’ouvrir l’association à toutes les personnes intéressées par la civilisation byzantine et la découverte de ses nombreux trésors conservés en Suisse. La manifestation au MAH n’est donc pas due au hasard.

En accueillant les visiteurs, le directeur, Jean-Yves Marin, a souligné: «Suite à la donation Janet Zakos, le Musée d’art et d’histoire possède une collection d’envergure internationale;  cela est un privilège, mais constitue aussi un devoir moral.» C’est ainsi que le musée se doit d’agir activement en faveur d’une meilleure connaissance de la civilisation de l’Empire byzantin et de ses trésors conservés en Suisse.

La visite publique, ponctuée d’informations sur les dernières acquisitions, a conduit les personnes présentes à travers les salles byzantines à la suite de leur conservatrice, Marielle Martiniani-Reber, de Maria Campagnolo-Pothitou (collaboratrice scientifique, chargée de l’étude de la collection des sceaux) et de Matteo Campagnolo, conservateur du Cabinet de numismatique.

Salle byzantine du Musée d’art et d’histoire

Salle byzantine du Musée d’art et d’histoire

Au cours de la séance qui a suivi, la conservatrice des arts appliqués a en outre annoncé les projets de publications et d’expositions de ces prochaines années, rendus possibles par la Fondation créée pour cela par Janet Zakos. Parmi lesquels figurent la célébration de l’année constantinienne en 2013 par des conférences et une exposition qui débutera en décembre 2013, Héros antiques dans la tapisserie baroque, où le remarquable cycle de tapisseries flamandes représentant l’Histoire de Contantin sera mise à l’honneur. Enfin, l’évènement marquant sera une grande exposition organisée par les MAH, Byzance dans les collections suisses, prévue pour 2015 au Musée Rath.

Enfin André-Louis Rey, maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Genève, a présenté le manuscrit grec de l’Iliade conservé à la Bibliothèque de Genève, en présence du directeur Alexandre Vanautgaerden et de Barbara Roth, conservatrice des Manuscrits. Ce manuscrit byzantin a servi de base à l’édition de l’Iliade d’Henri Estienne, le grand imprimeur genevois. Il a été récemment restauré grâce à des techniques de pointe et entièrement numérisé, en vue de sa mise à la disposition du public sur le site consacré aux manuscrits médiévaux de Suisse, «e-codices». Sous l’œil attentif des spécialistes, le précieux volume a commencé à livrer des informations nouvelles sur son origine et son usage. Avec d’autres manuscrits conservés en Suisse, il sera – à n’en pas douter – un des éléments phares de l’exposition pour laquelle le compte à rebours a commencé.

*SGBS et SSSB dans les autres langues officielles

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Vie du Musée
Mots clés: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>