Bicentenaire Frankenstein: le choix du bibliothécaire

Une sélection d’ouvrages sur le monstre de Mary Shelley à retrouver à la BAA

16 juin 1816: «Chacun de nous va écrire une histoire de fantôme», aurait lancé Lord Byron à ses convives, Percy Shelley et Mary Godwin, dans sa villa Diodati sise à Cologny, non loin du bord du lac Léman. Ce serait à la suite de cette invitation que Mary Godwin, future Mary Shelley, aurait établi le point de départ de son récit fondateur.

Frankenstein ou le Prométhée moderne est publié pour la première fois en 1818. Ce personnage de fiction né d’un esprit féminin du début du XIXe siècle a autant fasciné les artistes plasticiens que les écrivains ou les metteurs en scène. En ce 16 juin 2016, à l’occasion du bicentenaire de la naissance de ce monstre des temps modernes, la Bibliothèque d’art et d’archéologie vous propose de découvrir quelques publications originales autour de ce thème. Une sélection à retrouver dans ses collections et à venir consulter Promenade du Pin, 5.

Jean Du Bois Vue de l'habitation de Lord Byron à Cologny, Genève, 1814-1849. Aquatinte, 266 x 348 mm ©MAH, Cabinet des arts graphiques, inv. E 2011-1276

Jean Du Bois, Vue de l’habitation de Lord Byron à Cologny, Genève, 1814-1849. Aquatinte, 266 x 348 mm
©MAH, Cabinet des arts graphiques, inv. E 2011-1276

Pour les néophytes, un petit rappel s’impose avant de plonger au cœur du sujet. Dans son article «Chaud fut l’été de Byron à Cologny et célèbre devint la villa Diodati», publié dans la Tribune des arts. – Genève. – N⁰ 251(1997), Florence Noël revient sur les lieux du crime, propriété de Lord Byron, où furent accueillis le poète Percy Shelley et sa fiancée: «C’est là que Mary Godwin, future Mary Shelley, entreprend, à 19 ans, d’écrire l’histoire épouvantable d’un homme créé de toutes pièces par un savant fou, Frankenstein.»

Frankenstein, source d’inspiration pour les artistes

Collectif KLAT
En 2014, le collectif KLAT (Jérôme Massard, Florian Saini, Konstantin Sgouridis) inaugurait sa sculpture en bronze sur la plaine de Plainpalais, créée pour la Nuit des Musées, dans le cadre d’une commande publique du Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève. Cet événement a été célébré par une performance relatée par la Tribune de Genève. Ce collectif d’artistes complète alors l’expérience autour du thème de Frankenstein avec un livre conçu à la manière d’un cadavre exquis à partir d’archives, d’œuvres et de textes: «le projet MDCCCXVI : Post lucem Tenebrae fait écho à l’esprit romantique, à la construction fragmentaire du récit ainsi qu’à la physiologie de la Créature pour proposer une plongée dans la réalité méconnue de l’année 1816.»

KLAT, Frankie a.k.a. The Creature of Doctor Frankenstein, 2013-2014, espace public de Plainpalais, Genève. Bronze patiné, 230 x 140 x 120 cm Collection du Fonds d'art contemporain de la Ville de Genève (FMAC), inv 2014-015, Photo : S. Fruehauf

KLAT, Frankie a.k.a. The Creature of Doctor Frankenstein, 2013-2014
Bronze patiné, 230 x 140 x 120 cm, espace public de Plainpalais, Genève
Collection du Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève (FMAC), inv 2014-015, photo : S. Fruehauf

Ajoutons que dans le cadre de l’exposition du MAH, Le Retour des ténèbres, qui se tiendra au Rath du 2 décembre au 19 mars 2017, la commissaire Justine Moeckli s’est associée à Konstantin Sgouridis, membre du collectif KLAT, qui poursuivra ainsi son approche artistique sur le sujet.

Frankenstein sur scène
Le comité Château en Scène de Coppet, au travers de sa publication Frankenstein, relate l’aventure de la réalisation théâtrale éponyme présentée au Château de Coppet en 2011, avec des illustrations du scénographe Pierre-Alain Bertola: «C’est lors d’une réunion que Gérard Demierre, metteur en scène, nous propose sur une idée de Pierre-Alain Bertola, Frankenstein. Après de nombreuses réflexions et discussions, nous acceptons ce pari un peu fou de faire découvrir la véritable histoire de Victor Frankenstein tiré du roman de Mary Shelley, adapté par Eugène.[…] [Mary Shelley] commence à écrire ce qu’elle croyait être une nouvelle. […] Elle décrira plus tard cet été en Suisse comme le moment «où je sortis de l’enfance pour entrer dans la vie».»

Frankenstein du Comité du Château en Scène de Coppet ©BAA

Frankenstein du Comité du Château en Scène de Coppet ©BAA

Cadavre exquis
Jean-Marie Antenen dans Frankenstein: un cadavre exquis propose «une galerie de 488 portraits assemblés aléatoirement à des phrases choisies au hasard dans le Frankenstein de Mary Shelley. Au final un cadavre exquis littéraire et pictural […] La Fanfare du Loup a réalisé pour accompagner ces portraits, un cadavre exquis musical.»

Jean-Marie Antenen. Frankenstein - un cadavre exquis Jean-Marie Antenen. « Frankenstein - un cadavre exquis ©BAA

Jean-Marie Antenen, Frankenstein – un cadavre exquis ©BAA

L’artiste et sa muse
Daniel Gordon dans Portrait Studio questionne la relation entre l’artiste et la muse. Par là même, il cherche à démontrer la relation qui peut être envoutante comme terrifiante. Son livre publié en 2009 chez Onestar press peut être consulté en ligne.

Livre d’artiste
L’artiste allemand Christian Jankowski établit dans Frankenstein set un examen minutieux du genre. Il propose une approche complète de l’horreur à travers des textes et des entretiens illustrés.

 

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *