Ave César !

Un week-end en famille au temps des Romains

«Ils sont fous ces Romains!», comme aime le répéter à l’envi Obélix, le guerrier roux à tresse bas de poitrine. Mais sans doute le point de vue de ce Gaulois de bande dessinée est-il un peu biaisé… En marge de l’exposition César et le Rhône. Chefs-d’œuvre antiques d’Arles et dans la cadre de sa Saison antique, le Musée d’art et d’histoire poursuit sa politique en faveur du public familial et invite parents et enfants à plonger dans le monde romain. L’occasion de torde le cou à certains clichés, en découvrant l’exposition temporaire et les collections archéologiques du musée.

Pour tous

Samedi 16 et dimanche 17 mars, le MAH se met une nouvelle fois entièrement au service des familles avec Avé César, deux journées d’activités dans la même veine que les désormais traditionnelles Vacances qui donnent la patate. Si les places pour la matinée du samedi sont déjà toutes retenues, les après-midi imaginés pour les enfants dès six ans accompagnés d’un adulte ne nécessitent pas de réservation. Et il y aura de la place pour tout le monde, y compris pour les adultes sans enfants!

Dessin: Adrienne Barman

Les objets du musée au cœur du programme

Les «objets sous la loupe», l’équivalent pour un public familial des speed dating avec une œuvre proposée dans les soirées Afterworks, permettront de découvrir le portrait présumé de Jules César, un chaland gallo-romain, les mystères de Genava, ou encore d’entendre la poignante histoire de La belle et le chasseur. Le dimanche, il sera aussi question d’amphores voyageant aux quatre coins de l’empire romain. En parallèle, Fiona Moro, céramiste spécialisée dans la reconstitution archéologique, révélera les secrets de leur fabrication.

Musique douce et combats musclés

Une visite en musique consacrée à Apollon fera dialoguer statues antiques et musique classique inspirée par le dieu de la musique, avec Élisabeth de Merode à la flûte et Megumi Tabuchi à la clarinette; l’occasion de rappeler que la culture antique est une source d’inspiration sans fin pour les artistes, qu’ils soient peintres, sculpteurs ou compositeurs. La compagnie de reconstitution historique Acta, qui fait spécialement le voyage depuis Arles, fera revivre les combats de gladiateurs dans la cour du MAH transformée en arène. Entre chaque démonstration, les plus audacieux pourront participer à l’école du gladiateur et entrer dans la peau d’un apprenti Rétiaire ou Thrace.

Action spéciale!

Ces propositions se déroulant dans tout le musée, y compris dans l’exposition temporaire payante, chaque visiteur franchissant les portes du MAH durant les horaires des activités devra s’acquitter d’un billet forfaitaire journalier de 5 francs. Ce sésame donne un accès illimité à l’exposition ainsi qu’à toutes les activités proposées.

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Vie du Musée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *