Nathalie Wüthrich

Collaboratrice scientifique – Archéologie

Collaboratrice scientifique active au Musée d’art et d’histoire depuis 2004, Nathalie Wüthrich est titulaire d’une licence ès Lettres en histoire et archéologie. Elle a participé à l’élaboration des nouvelles salles permanentes dédiées aux collections romaine et d’archéologie régionale, collections autour desquelles ses activités quotidiennes s’articulent principalement. Elle a également participé à la préparation d’expositions temporaires – «Les Allobroges, Gaulois et Romains du Rhône aux Alpes» (2004) et «Gaza à la croisée des civilisations» (2007).

Une histoire de fouilles archéologiques (III)

Veyrier, un site emblématique de l’archéologie dans la région genevoise

L’histoire des découvertes effectuées sur le site paléolithique de Veyrier permet d’évoquer bon nombre de savants et de chercheurs impliqués non seulement dans la mise au jour et l’étude de ce site et des objets qui y ont été trouvés, mais également dans l’ensemble des découvertes réalisées dans la région genevoise au XIXe siècle. Beaucoup d’objets qui constituent les collections archéologiques du Musée d’art et d’histoire en sont issus.

Continuer la lecture…

Une histoire de fouilles archéologiques (II)

Veyrier, un site emblématique de l’archéologie dans la région genevoise

Le 30 septembre 1867, Alphonse Favre (1815-1890), éminent géologue et professeur à l’Université de Genève, guide pour le Club jurassien une course destinée à présenter la découverte de Taillefer; il trouve alors une couche sombre charbonneuse dans laquelle il récolte quelques silex et des restes de faune. Le savant, connu pour la rigueur de ses travaux – notamment la carte géologique du canton – donne alors une description très juste et précise de la chronologie des occupations à Veyrier. Comme nombre de ses contemporains, il conserve dans son «cabinet de curiosités» les objets qu’il recueille. Ils seront donnés au Musée d’histoire naturelle par son fils Ernest. Mais les pièces archéologiques ont ensuite été transférées au Musée archéologique.

Continuer la lecture…

Une histoire de fouilles archéologiques (I)

Veyrier, un site emblématique de l’archéologie dans la région genevoise

L’histoire des découvertes effectuées sur le site paléolithique de Veyrier permet d’évoquer bon nombre de savants et de chercheurs impliqués non seulement dans la mise au jour et l’étude de ce site et des objets qui y ont été trouvés, mais également dans l’ensemble des découvertes réalisées dans la région genevoise au XIXe siècle. Beaucoup d’objets qui constituent les collections archéologiques du Musée d’art et d’histoire en sont issus.

Continuer la lecture…

Inscription et hache dédiées à la foudre

Trouvailles genevoises

En 1970, une hache (ou herminette) néolithique fut mise au jour sur le site de la villa de Bernex-En-Saule, sur le mur de fondation de la clôture daté de la seconde moitié du IIe siècle, à quelques mètres de la porte. Deux interprétations de la présence de cet objet dans un contexte gallo-romain pouvaient être envisagées: la hache aurait pu être soit réutilisée pour le façonnage de certaines parties de poteries d’un atelier de céramique, soit récupérée en tant que «pierre de foudre» (ou céraunie). Les Anciens croyaient en effet que de telles pierres avaient été créées par l’impact de la foudre sur le sol, à l’instar des fulgurites, blocs solides formés par la vitrification de sols silicieux sous l’effet de l’intense chaleur produite par le courant de foudre. Leur attribuant une valeur prophylactique, ils avaient pour habitude de les suspendre au harnais des bêtes de trait ou de les placer sous un arbre qu’on plantait.

Continuer la lecture…