INGRES_cover

Acquisition d’un dessin d’Ingres

Le MAH vient d’acquérir en vente publique un dessin de Jean-Auguste-Dominique Ingres (1770-1867) issu de la collection d’Olivier Reverdin (1913-2000). Cet illustre Genevois, qui fut conseiller national, rédacteur en chef du Journal de Genève et éminent helléniste, est le descendant de l’artiste François-Gédéon Reverdin (1772-1828) représenté sur cette magnifique feuille. Daté du 15 novembre 1823, ce portrait le montre âgé de 51 ans, son carnet de croquis à la main. Il marque les retrouvailles florentines de ces deux anciens camarades de l’atelier de Jacques-Louis David (1748-1825).

Portrait de François-Gédéon Reverdin, 1823 Jean-Auguste-Dominique Ingres

Portrait de François-Gédéon Reverdin, 1823
Jean-Auguste-Dominique Ingres

Né à Genève, François-Gédéon Reverdin commence sa formation à l’école de dessin de la Société des Arts. Dès 1794, il la poursuit dans le prestigieux atelier de David à Paris. Il retourne à Genève en 1816 comme professeur de l’École de figure et dédie sa vie à l’enseignement, son œuvre majeur étant le Cours complet d’études pour la figure qu’il publie à Paris dès 1805 et qu’il poursuit jusqu’à sa mort. Celui-ci réunit des planches de modèles pour l’enseignement du dessin, dans une veine néoclassique caractérisée par la pureté de la ligne. Reverdin travaille en outre comme éditeur et dessine pour la gravure, avec un degré d’exigence et de qualité extrêmement élevé.

Deux portraits de Reverdin étaient présentés à la vente qui a permis cette acquisition. Le premier est une peinture réalisée par le baron Gérard en 1796 durant leurs années communes à Paris. Le second est ce dessin d’Ingres, réalisé en 1823 lors de leur rencontre à Florence. Deux portraits d’amitié réalisés à environ 25 ans d’intervalle.

Ce dessin avait été montré dans l’exposition Gravures néoclassiques d’après François-Gédéon Reverdin au Cabinet d’arts graphiques (anciennement Cabinet des estampes)  du 22 juin au 30 septembre 2007. Il vient enrichir un ensemble particulièrement intéressant du fonds graphique du MAH : dix dessins d’Ingres, dont cinq portraits, et dix-sept feuilles de Reverdin. Le fonds d’estampes du musée,  plus riche encore, est composé, quant à lui, de nombreux tirages et de matrices de l’artiste genevois.

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Collections.

Une réponse à Acquisition d’un dessin d’Ingres

  1. Ping : Un dessin d’Ingres entre au Musée d’art et d’histoire de Genève | GenèveActive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>