Accessibilité

Le Musée d’art et d’histoire poursuit son travail en faveur des publics aux besoins spécifiques.

Depuis 2010, le Musée d’art et d’histoire multiplie les initiatives en faveur d’une meilleure accessibilité des collections pour tous les publics. Le secteur de la Médiation culturelle propose ainsi des visites spécifiques adaptées aux différents besoins: descriptives et à l’aide de reproductions tactiles pour les personnes aveugles et malvoyantes; en Langue des Signes Française (LSF), par le biais d’un vidéo-guide pour les personnes sourdes et malentendantes; en français facile, pour les personnes souffrant d’un handicap mental comme pour les non-francophones.

Persée et Andromède par Félix Vallotton, réalisé en céramique par Quitterie Ithurbide au profit des
visiteurs aveugles et malvoyants ©MAH, photo: M. Sommer

Le matériel sensoriel spécialement créé (odeurs en lien avec les œuvres, goûts, maquettes tactiles, bandes sonores) permet au musée d’élargir encore son offre vers des visiteurs aux besoins toujours plus spécifiques, comme les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou le jeune public en situation de handicap. Mais l’accessibilité ne se limite pas aux collections permanentes: des bas-reliefs reproduisant les chefs-d’œuvre de Hodler ont été exposés au printemps dernier au Musée Rath, dans le cadre de l’exposition Hodler//Parallélisme.

L’Antiquité pour tous

En 2019, l’accessibilité reste au cœur des préoccupations muséales. Dans la continuité des actions déjà entreprises, la Médiation culturelle élargit ses propositions pour le public sourd et malentendant avec le Café des signes et des visites bilingues. Les élèves des classes spécialisées et inclusives ainsi que des centres médicaux pédagogiques découvriront nos collections grâce à des visites sensorielles sur mesure, soutenues par la Fondation genevoise de bienfaisance Valeria Rossi di Montelera. Des visites en français facile seront organisées dans le cadre de la Saison antique, tout comme des visites descriptives s’appuyant sur des reproductions tactiles, comme celle du buste présumé de César présenté dans l’exposition César et le Rhône. Chefs d’œuvre antiques d’Arles.

Portrait d’homme: César, fondateur de la colonie d’Arles (?), milieu du Ier siècle av. J.-C.
Découvert à Arles, fouilles du Rhône, 2007
Marbre de Dokimeion (Turquie), H. 39,5 ; L. 22 ; Pr. 18 cm
Musée départemental Arles antique, dépôt du DRASSM
© MDAA, Rémi Bénali, inv. RHO.2007.05.1939

Mais l’accessibilité ne se conçoit pas uniquement par des mesures prises pour accueillir les publics aux besoins spécifiques. Elle a pour intention de faire du MAH un lieu adapté et agréable pour le plus grand nombre: un musée accessible est aussi et avant tout un musée inclusif.

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Vie du Musée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *