200 ans de fêtes et de livres

Autour du bicentenaire de l’entrée de Genève dans la Confédération suisse

Dans le cadre de sa nouvelle exposition, la Bibliothèque d’art et d’archéologie présente un vaste choix d’ouvrages littéraires, d’art, d’histoire et d’images, édités autour des différentes commémorations de l’entrée de Genève dans la Confédération suisse. Elle entend souligner le ton festif mais aussi critique, ironique, voire satirique des auteurs et des artistes qui sont mis en exergue. Cette présentation, qui se tient à la fin des festivités genevoises marquant le bicentenaire, est en lien avec l’exposition Devenir Suisse, présentée à la Maison Tavel. Elle apporte un éclairage spécifique sur la trace laissée par ces événements à travers la production imprimée.

2015 est l’année des célébrations du bicentenaire de l’entrée de Genève dans la Confédération suisse.

Depuis 200 ans et à chacune des fêtes organisées autour de ce thème, des livres commémoratifs, des articles et des caricatures de journaux ont été publiés.
Suite à des événements forcés et traumatiques – passage du rang de République indépendante au rattachement à la France, avant la création du Canton – Genève doit se projeter vers son seul salut : la Suisse. L’entrée de Genève dans la Confédération helvétique et la signature de l’acte d’union le 19 mai 1815 en sont la concrétisation. Pour consolider ce changement, Genève instaure des rites qui figurent le renouvellement de l’alliance. Les commémorations de 1864, 1869, 1914, 1964, 1989 et 2014 remplissent ainsi ce rôle.

Ces fêtes, commandées par les autorités, ont parfois connu des interprétations et des dérapages inattendus dont des articles, des caricatures de journaux ou encore des livres commémoratifs sont les témoins privilégiés. L’exposition 200 ans de fêtes et de livres ! proposée à la Bibliothèque d’art et d’archéologie présente une sélection savoureuse de cette production imprimée.

Parmi les ouvrages présentés :

Henri-Frédéric Amiel, célèbre pour son Journal intime (1839-1881) d’environ 17’000 pages, relate par exemple comment il prend part aux fêtes du 20 septembre 1869 et ce qu’il y voit. Son récit est succinct mais le ton acerbe et critique…

Les brochures du 150e anniversaire (mai-juin 1964) et du 175e anniversaire (10 juin 1989) retracent avec force de photos et de commentaires humoristiques les événements de ces journées commémoratives, épinglant au passage hommes politiques en goguette et participants aux cortèges et banquets.

Souvenir des fêtes commémoratives du 150e anniversaire de la réunion de Genève à la Confédération suisse : 1814-1964. Éd. par la Chancellerie d’État de la République et Canton de Genève

Enfin, figurent également dans l’exposition des exemplaires de journaux comme la Chronique genevoise ou de journaux satiriques comme Le Carillon de St-Gervais et le Pierrot qui ne manquent pas au 19e siècle à Genève. Ils suivent quotidiennement l’actualité locale, commentant dans des articles ou par des caricatures cinglantes la vie genevoise.

Télécharger l'article au format PDF
l Catégorie: Blog, Expositions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *